Angèle, ma belle, sont des mots qui...

Angèle, ma belle, sont des mots qui...

© Isopix

Angèle n’a que 22 ans, on la compare déjà à Vanessa Paradis ou encore à Lily Allen avec ce petit truc en plus qui la caractérise et qui n’est pas étranger à ses origines, l’autodérision si chère à notre pays. On a presque envie de la plaindre, Angèle a à peine sorti deux titres et doit déjà faire face à une énorme pression. Les critiques et les fans attendent avec impatience la sortie de son premier album qui devrait voir le jour en octobre prochain. Tout le monde se l’arrache, elle enflammera le public des plus gros festivals de l’été : de Rock Werchter à Couleur Café en passant par Dour, Les Ardentes et Pukkelpop. Si vous l'avez aimée, si vous l'avez manquée ou que vous crevez d'envie de la voir, il n'est pas trop tard ! Pour le plus grand plaisir de tous, Angèle sera en concert le 26 novembre à l’Ancienne Belgique. 

Les places en vente ici

Début de croissance

Début de croissance

© Isopix / Photo News

Angèle Van Laeken a grandi à Linkebeek et a baigné dans le milieu artistique depuis sa plus tendre enfance. Quand on sait que son père est le musicien Marka, sa maman la comédienne Laurence Bibot et que son grand frère n’est autre que le rappeur Roméo Elvis, on se dit simplement que tout cela devait arriver, la vraie question était 'Quand' ? Et bien, c’est chose faite. Elle, qui a suivi une formation musicale dans la prestigieuse école Jazz Studio d’Anvers, a également accompagné son père en tant que claviériste pendant 2 ans de quoi acquérir une solide expérience. Elle a fini par parachever son écolage personnel en solo piano voix et boite à rythme dans les bars de Bruxelles. Angèle sait qu’elle a eu la chance de grandir dans une cellule familiale qui l’a toujours encouragée à développer son univers artistique plutôt que de la réfréner. Elle peut aujourd’hui vivre son art de ses propres ailes. Lorsqu’il s’agit de parler influences, le panel est très large et Angèle n’a pas peur de se mouiller. Cela peut aller de Hélène Ségara à Beyonce en passant par Lily Allen, Stromae, Eels, Solaar, Amy Winhouse ou encore James Deano.

Insta, Roméo et un feat

Insta, Roméo et un feat

© Instagram

Angèle a commencé par faire parler d’elle sur Instagram où elle partage toute une série de reprises réalisées avec humour et originalité. On peut y découvrir une femme magnifique débordante d’idées qui use de sa voix tel un instrument à vent qui caresse nos oreilles par son timbre à la fois doux et rauque. Elle y partage aussi toutes sortes de photos délirantes ou encore des capsules vidéos de danses effrénées qu’elle exécute en compagnie de Léo Walk, son compagnon, danseur pour Christine and The Queens et Roméo Elvis. Ce petit bout de femme traversé par un talent naturel n’est définitivement pas comme les autres et c’est sans doute aussi pourquoi elle ne laisse personne indifférent. Le grand public a pu la découvrir pour la première fois sur le titre ‘J’ai vu‘ en featuring avec son frère le rappeur Roméo Elvis, titre présent sur l’album de ce dernier Roméo Elvis x Le Motel. On peut dire que le duo marche à merveille, les deux voix couplées sont un vrai plaisir à l’écoute. Ce duo lui ouvrira des portes, elle fera notamment la première partie de Damso et des sœurs Ibeyi.

La loi de Murphy

La loi de Murphy

© Isopix

En 2016, Angèle apparaît sur Youtube avec une superbe reprise du morceau Bruxelles de Dick Annegarn. C’est l’année suivante qu’on découvre son premier clip La loi de Murphy, un titre pop et pétillant qui véhicule non sans humour les bonnes vibes d’une journée de merde comme on les aime. Angèle a coécrit le titre avec le rappeur Veence Hanao et Matthew Irons de Puggy. La sensation d’assister à l’éclosion du chainon manquant de la pop francophone est évidente. Ce passage sur le devant de la scène n’aurait pu s’opérer sans celle qui fut un temps sa babysitter et même par la suite sa chef scout : Sylvie Farr. Dès le début, elle a soutenu sa protégée. C’est elle qui a organisé les premiers concerts qui ont forcé Angèle à écrire encore plus de morceaux. Sylvie Farr a depuis totalement intégré l’équipe qui entoure Angèle. La Loi de Murphy rencontre un succès indéniable et comptabilise déjà plus de 8 millions et demi de vues.

La route vers l'album

La route vers l'album

© Isopix

Le deuxième single Je veux tes yeux reprend tout ce qui a fait la réussite de son premier titre : un peu de pop, d’électro avec un soupçon de hip hop à l’exception que cette fois-ci, Angèle chante uniquement en français.  Au départ, elle n'écrivait qu'en anglais, c'est son frère et Veence Hanao qui l'ont encouragée à écrire en français. Le succès des artistes francophones actuels l'a quelque peu décomplexée. Elle raconte d’ailleurs que la langue française demande plus de précision et de spontanéité car c’est une langue beaucoup plus directe et qui exige parfois plus de recherche pour le placement de certaines sonorités. Le clip est une nouvelle fois réalisé par sa complice Charlotte Abramow qui tenait déjà ce rôle sur La loi de Murphy, elle signe par ailleurs également les photos de presse d’Angèle. Le clip qui a débarqué il y a seulement quatre mois sur Youtube frôle déjà les 4 millions de vues. D'ici la sortie de son premier album, nous pourrons profiter de sa venue dans différents festivals avant d'accueillir Angèle comme il se doit en novembre prochain à l'AB.

Écoutez Angèle sur vos applications de streaming préférées avec des données mobiles sans fin, grâce aux Epic Beats

Top