Current language: fr

Pearl Jam : le début d'une révolution !

Mookie Blaylock. Pardon ? Mookie Blaylock, c'est le premier nom de scène de Pearl Jam. Il s'agit également d'un joueur de basket américain. Le titre du premier album « Ten » fait référence au numéro de dossard de ce dernier. Le sport et la musique, une même passion !

Pearl Jam se produira sur le podium de Rock Werchter le samedi 7 juillet 2018 !
Pearl Jam : le début d'une révolution !

© epa

Eddie Vedder, roi du grunge, monte pour la première fois sur scène avec ses compagnons au Off Ramp-club de Seattle. C'est le début d'une révolution déjà initiée par d'autres groupes comme Nirvana, Alice in Chains et Mother Love Bone. L'histoire de Pearl Jam est indissociable du contexte de l'époque, fin des années 80, début des années 90. Le punk n'est plus (ou presque plus), le garage rock reste un style marginal et le metal est très lisse (il suffit de regarder les débuts d'un groupe comme Guns N' Roses). Puis soudain, c'est la révolution : avec « Smells like teen spirit », Nirvana frappe un grand coup et ouvre ainsi la voie à des dizaines d'autres groupes qui rivalisent de guitares graves et de voix profondément sombres, et portent des chemises de bûcherons. Et directement dans leur sillage, on retrouve Pearl Jam. Si vous souhaitez découvrir toute l'histoire de la naissance du grunge, nous vous recommandons le chouette documentaire « Pearl Jam Twenty » qui vous raconte tout en détail. Mais soit. Pearl Jam. Leur premier album « Ten » fait aujourd'hui partie des classiques du rock et leur single « Alive » annonce directement la couleur. Pearl Jam devient plus grand que nature. Avec les albums « Vs. » et « Vitalogy », le groupe s'installe définitivement dans le style all things rock. Avec un chanteur aussi charismatique et un rien mystérieux que Vedder (un surfeur, nota bene), le groupe ouvre la voie durable à un rock alternatif qui dure depuis presque trois décennies déjà. Pearl Jam est l'un des meilleurs groupes de rock vendeurs d'albums de tous les temps (60 millions de disques) et il a été repris en 2017 dans le Rock and roll Hall of Fame. Qu'en est-il aujourd'hui ? Il est plus que jamais d'actualité. Un groupe avec des classiques tels que « 'Aliv », « Jeremy », « Daughter », « Black », « Dissident » ou « Even Flow » ne peut faire autrement que « ne pas décevoir ». Moins par moins égal plus. Pearl Jam donc.

Un groupe exceptionnel, car...

Un groupe exceptionnel, car...

© epa

Alive

Oui, c'est le titre de la révélation : « Alive ». Ou, non, c'était avant encore. Avant Pearl Jam, Stone Gossard (guitare) et Jeff Ament (basse) ont fait partie du groupe Mother Love Bone (à découvrir également !), mais leur chanteur, Andrew Wood, meurt d'une overdose. Tragédie ! Gossard fait son deuil, contacte le guitariste et auteur Mike McCready et enregistre avec Ament quelques démos qui, par les mystères de la vie, arrivent chez Edward Louis Severson. Qui donc ? Edward (Eddie) Vedder (le nom de sa mère). Vedder chante sur trois chansons, rend l'enregistrement. Gossard, Ament et McCready sont littéralement stupéfaits.

Plein feu sur le batteur

Est-ce le grand Arni qui a dit un jour « La qualité d'un groupe reflète celle de son batteur » ? Quel que soit leur nom, Pearl Jam a déjà accueilli d'excellents batteurs. Dave Krusen est le premier batteur officiel du groupe qui a joué « Ten » avec toute sa fougue. Il est ensuite remplacé par Matt Chamberlain (à voir dans le clip « Alive ») qui cède sa place à Dave Abbruzzese (le plus connu). Lorsqu'il décide d'arrêter, c'est Jack Irons qui reprend ses baguettes (un ancien membre de RHCP) avant de les céder à Matt Cameron, qui a longtemps évolué au sein du groupe ami Soungarden. Et Cameron fait toujours un excellent travail.

Neil Young

Dire que Pearl Jam aime Neil Young est l'euphémisme de l'année. Lors de ses concerts, le groupe insère toujours un passage de « Rockin' in the free world ». Ce que de nombreuses personnes ignorent, c'est que le nom du groupe s'inspire aussi de Young. On a longtemps pensé que le « jam » faisait référence à la confiture que la grand-mère d'Eddie faisait. Mais ce n'est pas le cas. Elle s'appelait effectivement Pearl, mais « jam » fait ici référence aux longues jam-sessions musicales auxquelles Neil Young s'adonnait lors de chaque concert. Trois bonnes raisons d'aimer Pearl Jam !

Bel et bien vivant

Commençons par le début. Parce que tout le monde ne se rappelle pas du Pearl Jam du début et c'est normal. Apprenez les paroles par cœur et laissez-vous aller. Presque 50 millions de vues.



Betterman

Presque trente ans plus tard. Pearl Jam, seasoned artists. Trois perles. Ils sont désormais dans le Rock and roll Hall of Fame. Et voilà Vedder aujourd'hui. Damn!



Jeunes blousons noirs !

À Pinkpop ! Tandis que nous bûchions tous, Pearl Jam montait sur la scène du Pinkpop. La veste en velours côtelé de Vedder était un cadeau de Gossard : lorsque Vedder a débarqué à Seattle, il portait des vêtements d'été. Il venait de la belle ville ensoleillée de San Diego. Cette veste, vous la voyez aussi ici !



Assistez à l'événement

Pourquoi ? Vous n'avez aucune raison de ne pas le faire. Il suffit de regarder le concert. C'est un événement inratable pas vrai ? Même pour tout l'or du monde. Ici, en mars dernier au Brésil.



Trois bonnes raisons d'aimer Pearl Jam

1991. Pearl Jam met le nez à la fenêtre. Avec les premiers succès arrivent aussi les premières interviews. Comme ici. On peut rire. Jeunes premiers. Vedder a 27 ans dans cette vidéo. Et il a survécu.



Pearl Jam et Alice in Chains aussi s'en sont inspirés. Mother Love Bone. Wood, may you ever rest in peace.



Parce qu'il s'agissait un peu aussi de batteurs : la Matt-cam ! « Even Flow » vu différemment.



Écoutez Pearl Jam sur vos applications de streaming préférées avec des données mobiles sans fin, grâce aux Epic Beats

Top