London Grammar : la musique qui touche directement l'âme

Avec une voix comme celle d'Hannah Reid, vous séduiriez tout le monde, même si vous chantiez l'annuaire téléphonique (pour ceux qui ne connaîtraient pas, il s'agit d'un pavé de près de 1 000 pages qui incluait tous les numéros de téléphone). London Grammar, aérien et volatil, écrit une musique qui touche directement l'âme.

London Grammar se produira sur le podium de Rock Werchter le vendredi 6 juillet 2018 !
London Grammar : la musique qui touche directement l'âme

© london grammar

Ils sont trois : Hannah Reid, Dan Rothman et Dominic « Dot » Major. Les deux premiers se rencontrent sur les bancs de l'école et décident de lancer un groupe. Un an plus tard, Major (qui jouait déjà avec Rothman) les rejoint. Parfois, la chance sourit aux groupes débutants : présent sur la scène depuis moins de 10 ans (ce qui est long, mais encore relativement récent pour un groupe), London Grammar a su durant cette période séduire le cœur de millions de fans. Au début, il se produit à différents endroits de Londres. Et sa musique plaît directement. Les maisons de disque se bousculent au portillon pour obtenir un contrat ; Reid, Rothman et Major (qui avaient également fondé un cabinet d'avocats) optent pour Ministry of Sound, foncent en studio avec Rollo Armstrong (Faithless) et Liam Howe (Sneaker Pimps) et sortent le single « Hey Now » en 2012 de leur premier album solo studio « If You Wait » (2013). Avec le tube « Wasting My Young Years », la carrière du groupe est totalement lancée. London Grammar fait le buzz, mais n'est pas au goût du jour : le groupe semble être un phénomène éphémère. En 2013, il signe chez Columbia Records et sort « Nightcall », une reprise de la chanson de l'artiste d'house électro français Kavinsky et bande sonore du film « Drive ». En 2014, le groupe fait enfin ses débuts à la télévision américaine chez Jimmy Fallon et son deuxième album, « Truth Is a Beautiful Thing », sort en 2017 (soit quatre ans après le début). Aujourd'hui, les spectacles de London Grammar sont incontournables, surtout si vous êtes en couple. Leurs chansons représentent un support idéal pour une demande en mariage !

Un groupe exceptionnel, car...

Un groupe exceptionnel, car...

© Wikimedia

Un classique

Hannah Reid a suivi une formation de chanteuse classique (folk) : vous l'entendez bien évidemment à ses prouesses vocales souvent angéliques, mais au départ, elle rêvait de faire une carrière d'actrice. Avant le succès de London Grammar, elle avait en effet reçu une bourse pour suivre des cours d'art dramatique. Il n'a presque jamais été question du groupe, car Reid a une peur maladive des scènes. Un peu comme Jacques Brel qui perdait connaissance chaque fois qu'il devait monter sur scène. Est-ce également le cas de Reid?? Qui aurait inspiré Herman Brusselmans pour son livre « Het mooie kotsende meisje » autrement ?

Grande gueule

Autre info au sujet de Reid : elle n'a pas sa langue en poche. Le groupe commençait à peine à se faire connaître qu'elle a répondu du tac au tac à Nick Grimshaw (Breakfast Show) lorsqu'il a invité ses auditeurs à indiquer via Twitter s'ils la trouvaient « fit » (jolie/sexy). Elle a immédiatement exigé des excuses, car elle refusait d'être ramenée à son physique en tant que femme et chanteuse. « I think they could have said much worse and more sexist things, but asking people to text in if they agree... Putting my looks up for debate was wrong. And it's just how casual it was. It does say something about casual sexism.»

Dior

Lorsque vous faites de la musique, c'est bien entendu par passion, mais il peut arriver que cela ouvre des voies inattendues. Si au début de leur carrière, vous aviez demandé aux membres du groupe LG si leur musique serait un jour utilisée à des fins publicitaires, ils vous auraient carrément ri au nez. Posez-leur la question aujourd'hui et ils vous répondront : « Sure, Dior used it.» Les carottes sont cuites ? Nous le pensons.



London times three = magic

Les groupes reprennent les chansons d'autres groupes. Il y a longtemps que nous n'avions plus entendu parler de La Roux, mais avec cette reprise de « In For the Kill », London Grammar refait parler de ce groupe.



Ce que vous pouvez en attendre ?

Ceci. De l'ambiance. De la convivialité. Et pas ces singes qui participent à Un dîner presque parfait.



Ce dernier single du groupe est presque « a capella ». Dans « Rooting For You », Reid explore l'étendue de sa voix. Elle devrait peut-être enregistrer un album de berceuses pour apaiser les pleurs des bébés (de tout âge) ?



London Live

Y a-t-il une raison pour aller voir London Grammar en concert ? Ou plutôt, y a-t-il des raisons de ne pas y aller ? Se présenter à trois sur le podium et réussir malgré tout à emmener le public dans un autre univers, où tout est beau, tout est paix et liberté, avec une touche de neo-hippieness. Hannah Reid et ses compagnons transforment chaque endroit en un univers propre où ils définissent les règles. Incroyable : la voix de Reid a un timbre qui fera vibrer des parties de votre corps dont vous ne soupçonniez pas l'existence. London Grammar tout craché. Que font les membres du groupe 5 minutes avant de monter sur scène ? L'un d'eux se promène, l'autre est affalé dans le divan et le troisième transpire. La peur des podiums. Surtout chez Reid.



Perez Hilton, le célèbre blogueur, ne rate pas l'occasion de découvrir de nouveaux talents et de les faire venir dans son studio. Même si ce n'est que pour une version acoustique de « Hey Now ».



Londres ?

Nous sommes tous de Londres. Même dans un studio télé en Nouvelle-Zélande, on n'échappe pas à ses concitoyens.

Top