Les insolites de Christophe Willem

Christophe Willem a depuis sa plus tendre enfance cultivé le sens du spectacle. Son père lui offrit son premier piano à l'âge de 6 ans et il en découla sa première reprise Summertime de Georges Gershwin. Il fait partie des rares à avoir su se démarquer et à se décoller de cette étiquette que l’on applique souvent aux candidats de télé-réalité. Christophe Durier, de son vrai nom, a sorti récemment son cinquième album intitulé Rio et sera en concert à l’AB le 10 avril prochain.

Le concert étant complet, vous pouvez toujours tenter votre chance en vous inscrivant sur la liste d’attente.

Les insolites de Christophe Willem

© Photonews

Mini star

Mini star

© KL Productions, AT-Production et TF1 Films Productions

Avant que Christophe Willem ne soit repéré par le jury de la ‘Nouvelle Star’, le premier à avoir cru en lui n’est autre que Maxime Nucci alias Yodelice. À cette époque, Maxime Nucci le voulait absolument dans son film musical Alive. Christophe Willem a alors seulement 19 ans et dans un premier temps refusera la proposition. Mais Maxime insiste et le veut tellement qu’il lui propose d’ajouter à son scénario un nouveau personnage qui lui ressemble, un brin timide, et que l’on verrait uniquement chanter. Christophe Willem n’était malgré tout pas encore convaincu et décida de forcer le destin pensant que la production refuserait en augmentant ses exigences salariales. En effet, il avait osé demander, alors qu'il était inconnu à l'époque, d’être payé 1500 euros par jour de tournage. Etonnamment, la production  a accepté, c’est dire à quel point Maxime Nucci croyait en son talent. Et le voilà donc faisant partie du casting du film Alive qui malheureusement passera quasi inaperçu aux yeux du grand public.

Nouvelle Star

Nouvelle Star

© Photonews

Trois ans ont passé et c’est une de ses copines Elisabeth, devenue son assistante aujourd’hui,  qui lui mit dans la tête l’idée de se présenter au casting de la Nouvelle Star.Manque de chance, il n’y avait plus de place à Paris. Il demanda alors conseil auprès de sa sœur Sandrine qui voyant la timidité de son frère prit la décision de l'inscrire elle-même à celui de Toulouse.

Christophe Willem s'est rendu au casting de manière décontractée voulant simplement se confronter aux avis d’un jury de professionnels. Il se rappelle avoir eu un fou rire en voyant la file énorme de candidats prêts à décrocher le sésame et s'être dit : ‘ Mais regardez tous ces gens qui font la queue en croyant qu’un jour, genre, ils vont être des stars ‘. Il ne savait bien sûr pas encore à ce moment que ce serait lui qui deviendrait la Nouvelle Star.

La Tortue

La Tortue

© Photonews

Christophe Willem est depuis des années surnommé ‘La Tortue’ mais peu se rappelle que c’est Marianne James qui lors du casting voyant la démarche et le physique de Christophe fit directement référence à une tortue.

Elle dira d’ailleurs : "J’ai l’impression d’avoir vu une tortue quand vous êtes rentré …un cou trop long, je me suis dit mon Dieu qu’est-ce que c’est ce schtroumf à rayures et puis cette dégaine...et tout d’un coup il chante du tonnerre, c’était très très étonnant."  Il en aura d'ailleurs tiré une chanson intitulée tout simplement 'La Tortue' composée par Philippe Katherine.

En Musique !

En Musique !

© Photonews

Musicalement, Christophe Willem propose un savant mélange de pop et de soul saupoudré d’électro, un style  qui fait de lui l’artiste unique que l’on connait aujourd’hui. Il a su s’entourer des meilleurs dès son premier album Inventaire, notamment avec Zazie, Burgalat et Philippe Katerine…on a vu émerger des succès tel que 'Double Je', 'Elu Produit de l’année' ou encore 'Jacques a dit'. Il remporte en 2008 le titre de Révélation et Album de l’année aux NRJ Music Awards. Il sortira ensuite encore trois albums sur lesquelles il travaillera avec entre autres Zaho ou encore Kylie Minogue qui écrira pour lui la chanson 'Pas si loin' présente sur l’album Prismophonic sorti en 2011. Le petit dernier se nomme Rio, un album qui représente parfaitement les différents côtés de la personnalité du chanteur. Son premier single 'Marlon Brando' en est le meilleur exemple, comme un air de bonheur et de printemps à l’horizon ! 

Des dents bien blanches

Des dents bien blanches

© Photonews

Conscient de son look atypique et de son physique ‘tortuesque’ loin des clichés du beau gosse ultra musclé, Christophe Willem a su faire de sa différence un atout, de quoi savoir le reconnaître entre mille.  Du temps du show tv la 'Nouvelle Star', il s’est fait blanchir les dents avant les castings et a raconté à ce sujet : "Quand on est moche, il faut avoir les dents blanches.' J'étais soumis au jugement des autres, donc j'ai voulu compenser et tout miser sur les chicots !". Est-ce que ne pas avoir les dents blanches l’aurait véritablement empêché de gagner ?

Côté sexualité

Côté sexualité

© Photonews

Christophe Willem était l’invité il y a quelques mois de l’émission de Thierry Ardisson Salut Les terriens au cours de laquelle il s’est montré quelque peu irrité par une question liée à sa sexualité : "J'ai toujours dit que pour moi l'amour était une question de personnes et que la sexualité était quelque chose d'annexe dans l'histoire entre deux individus. Après on m'a demandé d'expliquer clairement. Si vous ne comprenez pas, on va dire que bisexuel c'est quelque chose de plus clair." Il ajoute encore: "Je suis fasciné par le besoin systématiques de comprendre avec qui les gens couchent, pour moi c’est un non sujet".

Un souvenir chaud bouillant !

Un souvenir chaud bouillant !

© Photonews

Lors de la célèbre émission de radio ‘ Les Grosses Têtes’ de RTL, Christophe Willem s’est laissé aller à une anecdote très croustillante qui s’est déroulée lors d’un séjour en Chine. Alors qu’il se faisait masser, il raconte s’être endormi et s’être fait réveillé par des caresses sur ses parties intimes…Un fou rire s’en est suivi sur le plateau, il ajoute: "C’est vrai, J’étais en jet lag, j’ar­ri­vais le jour-même et je pense qu’en dormant elle a dû me masturber et j’ai eu une érection. Elle a pris ça comme un bon signe". Ce massage ne lui aura pas laissé que des bons souvenirs : "Le massage m’a coûté une blinde?! Le pire, c’est que je faisais un concert pour la chambre de commerce et d’in­dus­trie en France à Shan­ghai, et c’est eux qui payaient tout?! Même les ‘extras’. Donc, j’ar­rive à la fin et on me dit : ‘Oui, il y a un petit truc par contre, il faut que tu payes en espèces. On ne peut pas le rajou­ter ça?!’ Là t'as l'air con, t'as l'air très con quand même.

Top