Ces compositeurs célèbres ont été inspirés par une muse

Les musiciens et leurs muses, c'est un concept qui n'est pas nouveau. Les compositeurs classiques n'échappent pas à la règle et avaient, eux aussi, des muses qui les inspiraient suffisamment pour composer opéras, ballets et symphonies.
Ces compositeurs célèbres ont été inspirés par une muse

Les musiciens et leurs muses, c'est un concept qui n'est pas nouveau. Les compositeurs classiques n'échappent pas à la règle et avaient, eux aussi, des muses qui les inspiraient suffisamment pour composer opéras, ballets et symphonies.

La Comtesse Joséphine Brunsvik et Ludwig van Beethoven

La Comtesse Joséphine Brunsvik et Ludwig van Beethoven

Née dans une famille aristocratique et fan de musique, la Comtesse Joséphine Brunsvik rencontre Ludwig van Beethoven lorsque celui-ci lui donne des cours privés de piano à Vienne. Le compositeur allemand tombe éperdument amoureux de Joséphine et lui adresse de nombreuses lettres d'amour. Si elle n'était pas insensible à Beethoven, Joséphine l'a probablement éconduit sous la pression de sa famille. Beethoven n'ayant pas de titre de noblesse, les deux jeunes gens restèrent des amis proches tout au long de leur vie. Selon ses biographes, Beethoven aurait écrit le final de son opéra « Leonore », An Die Hoffnung et Andante favori pour Joséphine. Il ne cessera jamais d'aimer Josephine et ne se mariera, s'étant promis de n'en aimer aucune autre.

Constance Weber et Wolfgang A. Mozart

Constance Weber et Wolfgang A. Mozart

Lorsque Wolfgang Amadeus Mozart rentre de Paris en 1781 et s'installe à Vienne, il loge chez les Weber. Une famille qu'il connaît déjà puisqu'il s'était amouraché d'Aloysia, la sœur de Constance. Plus discrète que sa sœur, Constance Weber fait fondre le cœur de Mozart qui l'épouse en 1782. Leur mariage durera neuf ans (jusqu'à la mort de Mozart) au cours desquels Constance soutiendra son mari sans relâche. Dès que Mozart est en déplacement, il envoie des lettres d'amour (et de sexe) à sa femme qui l'attend patiemment à leur domicile viennois.

Cosima Liszt et Richard Wagner

Cosima Liszt et Richard Wagner

Cosima Liszt n'était autre que la fille du compositeur hongrois Franz Liszt. D'abord mariée au chef d'orchestre Hans von Bülow, un ami proche de Richard Wagner, Cosima tombe amoureuse du compositeur allemand pendant son premier mariage. Cela n'empêche pas les deux amants de poursuivre leur romance. Lorsqu'elle tombe enceinte de son troisième enfant avec Richard Wagner, Cosima demande enfin le divorce. Une fois remariée à Richard Wagner, Cosima dévouera sa vie à la musique de son mari. Richard Wagner a composé pour elle « Siegfried Idyll », du prénom de leur premier fils.

Anna Magdalena et Jean-Sébastien Bach

Anna Magdalena et Jean-Sébastien Bach

Jean-Sébastien Bach a d'abord été marié une première fois avant de trouver sa muse en la personne d'Anna Magdalena. Cette fille de musicien rencontre le célèbre musicien en arrivant comme soprano à la cour du prince Léopold d'Anhalt-Köthen où Jean-Sébastien Bach travaille comme maître chapelle. Le couple de musiciens se marie en 1721. Certains musicologues avancent qu'Anna Magdalena Bach n'a pas seulement inspiré son mari mais qu'elle aurait écrit elle-même certaines mélodies.

Isabella Colbran et Gioachino Rossini

Isabella Colbran et Gioachino Rossini

Avant de rencontrer le compositeur Gioachino Rossini, la soprano espagnole Isabella Colbran passe d'aventures amoureuses en aventures amoureuses, de l'impresario de théâtre Domenico Barbaja au roi de Naples. Sept ans après sa rencontre avec Rossini, Isabella Colbran épouse le compositeur italien. Leur histoire est riche musicalement puisque Rossini écrit bon nombre d'opéras destinés à son épouse (Otello, Armida, Elisabetta, etc.), dont l'étendue de la voix dépassait deux octaves et demi. Cependant, Isabella quitte la scène en 1824 pour préserver sa voix. Ce qui n'empêche pas Rossini d'être toujours inspiré par sa femme!

Le triangle amoureux Clara Wieck - Robert Schumann - Johannes Brahms

Le triangle amoureux Clara Wieck - Robert Schumann - Johannes Brahms

Pianiste prodige dès l'âge de 9 ans, Clara Wieck a inspiré deux grands compositeurs de musique classique : son mari Robert Schumann et son ami (et amant ?) Johannes Brahms. C'est Clara qui sera la première interprète des œuvres de son mari dont elle restera fidèle jusqu'à sa mort en 1856, malgré la détérioration de son état de santé mentale. À la mort de Schumann, leur ami Johannes Brahms s'installe chez eux pour « prendre soin » de Clara Schumann. Si le compositeur et la pianiste étaient officiellement amis, la suite qu'ils ont donné à leur relation n'est pas très claire. Si ce n'est que Johannes Brahms était fou amoureux de Clara...

Peter Pears et Benjamin Britten

Peter Pears et Benjamin Britten

Être une muse, ce n'est pas réservé à une femme. Le compositeur britannique Benjamin Britten était fou amoureux du ténor Peter Pears. Les deux hommes entretenaient une relation amoureuse et ne s'en cachaient pas. De cette relation est née une belle collaboration musicale entre le compositeur et le chanteur. À propos de Benjamin Britten, Peter Pears disait : « Ce n'est pas l'histoire d'un homme. C'est l'histoire de notre vie à deux ».

Alma et Gustav Mahler

Alma et Gustav Mahler

Alma Mahler-Werfel, née Schindler, était une jeune dame très convoitée par les intellectuels lorsqu'elle rencontre le compositeur autrichien Gustav Mahler. De 20 ans son aînée, Gustav Mahler s'empresse de l'épouser et lui dédie son Adagietto de sa 5ème symphonie. La première dédicace d'une longue série. Leur relation n'était pas de tout repos et Gustav Mahler s'inspirait de sa femme dans les moments de bonheur comme dans les moments de souffrance.

La Comtesse Delphina Potocka et Frédéric Chopin

La Comtesse Delphina Potocka et Frédéric Chopin

Si la femme qui occupait le plus les pensées de Frédéric Chopin était sa maîtresse de longue date, à savoir l'écrivain française George Sand, le compositeur polonais a écrit son deuxième concerto pour piano ainsi que sa valse « Minute » pour son amour de jeunesse, la Comtesse Delphina Potocka. Lorsqu'il avait une vingtaine d'années, la Comtesse polonaise était une étudiante des cours de piano du célèbre Chopin. Les échanges de lettres entre les deux amants ne laissent aucun doute sur la nature de leur relation.

Harriet Smithson et Hector Berlioz

Harriet Smithson et Hector Berlioz

C'est en allant voir une version de Hamlet donnée par une troupe d'acteurs britanniques au Théâtre Odéon à Paris qu'Hector Berlioz rencontre l'actrice irlandaise Harriet Smithson. Pendant trois ans, l'obsession de Berlioz pour Harriet Smithson grandit jusqu'à rejaillir sur son œuvre. Frustré de savoir qu'elle a une aventure avec son manager, Hector Berlioz se lance dans la composition d'une symphonie passionnée. Cinq ans après cette représentation de Hamlet, Berlioz rencontre à nouveau Harriet Smithson, qui n'avait aucune idée de la passion qu'entretenait le compositeur français pour sa personne. Les deux artistes se marièrent et eurent un fils. Mais la symphonie fantastique de Berlioz était plus belle en musique que dans la réalité. Leur mariage s'éteignit donc une dizaine d'années plus tard.

Top