Les meilleurs DJ féminins au monde

L'industrie électro est parfois un peu macho et les femmes DJ ne sont pas souvent mises sur les devants de la scène. Pourtant, et depuis de nombreuses années, les Djettes aussi attirent les foules sur le dancefloor et dans les plus grands festivals du monde. Panorama.
Les meilleurs DJ féminins au monde

L'industrie électro est parfois un peu macho et les femmes DJ ne sont pas souvent mises sur les devants de la scène. Pourtant, et depuis de nombreuses années, les Djettes aussi attirent les foules sur le dancefloor et dans les plus grands festivals du monde. Panorama.

Envie de faire la démonstration de vos talents aux Ardentes ? Tentez votre chance ici !

Nina Kraviz

Nina Kraviz

© Aurora Tomazi

Née en Sibérie, Nina Kraviz mixe d'abord dans une petite radio locale avant de faire ses armes à Moscou, à partir de 2008. Après des années à écumer les clubs moscovites, elle sort en 2012 son premier album Nina Kraviz. En 2015, elle sort une compilation de ses plus grands airs techno house ainsi qu'un nouvel album intitulé De Niro is Concerned.

Miss Kittin

Miss Kittin

© bluemarlinibizauae

Depuis 1990, Miss Kittin est une des figures les plus emblématiques de la scène techno et électro française. On peut d'ailleurs lui laisser la maternité, avec le DJ The Hacker du mouvement électro clash. Connue de Berlin à Détroit, la Grenobloise a mixé avec et pour tous les plus grands musiciens du monde.

Anja Schneider

Anja Schneider

© Mobilee Records

Encore une des Djettes les plus connues de la scène internationale. Anja Schneider fait partie de ces artistes berlinois qui ont créé tout le mouvement techno et électro au milieu des années 90, à travers la création de radios et de labels indépendants.

Cassy

Cassy

© Cassy Official

Cassy est passée par toutes les grandes villes techno d'Europe : Londres, Berlin, Amsterdam, Vienne et Paris. La jeune Anglaise émerge dans les clubs underground dès le début des années 2000 et sort son premier single, intitulé Her Dream, avec Dave The Husler en 2002.

Lady Foursquare

Lady Foursquare

© Aldo Paredes

Basée à Chigaco, Lady Foursquare se fait aussi appeler Black Madonna. Ses mixes house techno et électro retiennent rapidement l'attention de Felix da Housecat. Elle sort en 2007 son premier single Xcite Bike et, l'année suivante, un album de remixes de Portishead. Les portes des maisons de disque et des studios d'enregistrement s'ouvrent alors et elle est appelée aujourd'hui à la production des plus grands musiciens du monde.

Ellen Allien

Ellen Allien

© Ellen Allien

Née à Berlin, c'est pourtant à Londres qu'Ellen découvre l'acid house à la fin des années 80. De retour dans sa ville natale, elle se fait engager dès 1991 au Fischlabor, l'un des plus importants spots techno de Berlin. Il faut pourtant attendre 2001 pour la sortie (sur son label maison) de Stadtkind, son premier album, aux tendances plus minimalistes.

Ruby Rose

Ruby Rose

© Molly Adams

Actrice et mannequin, en 2012, Ruby Rose étonne tout le monde avec la sortie du single Guilty Pleasure. Si Ruby a bien le style d'une rock star avec les tatouages qui recouvrent ses bras, elle est pourtant accusée d'être une « fausse DJette » qui ne sait pas mixer. En live, elle ne diffuserait que des sons préenregistrés.

Monika Kruse

Monika Kruse

© Time Warp

De formation classique, Monika apprend le piano dès l'âge de 4 ans. En grandissant, elle s'intéresse toujours à la musique et devient DJette résidente du Babalu bar, à Munich. Elle est connue pour mixer, sous un style électro, tous genres musicaux : hip-hop, funk, soul et techno. En 2015, elle fait un passage remarqué devant les 185 000 festivaliers de Tomorrowland.

Anaïs B

Anaïs B

© NNE

Née à Paris, Anaïs B se démarque par son style électro hip-hop, avec des influences trap. Captivée par les États-Unis, c'est à New York qu'elle décide de s'évader pour mixer dans les plus grands clubs, avant de revenir à Paris où elle remplit aussi les boîtes les plus prestigieuses même si elle n'a, pour l'instant, sorti aucun album.

Nervo

Nervo

© Nervo

Les jumelles australiennes Olivia et Miriam ont écrit le deuxième plus gros succès de David Guetta en 2009 : When Love Takes Over. Révélées auprès du grand public par Britney Spears dont elles assurent la première partie, les DJettes seraient, d'après Forbes, les mieux payées au monde. Elles sortent leur premier album en juillet 2015, Collateral.

Top