10 tubes empruntés au répertoire classique

Même si vous n'êtes pas féru de musique classique, vous ne pouvez pas être passé à côté d'un des nombreux emprunts effectués au répertoire de Tchaïkovski et consorts par les compositeurs de chansons populaires.

Eric Carmen - All by Myself

Eric Carmen - All by Myself

Même si vous n'êtes pas féru de musique classique, vous ne pouvez pas être passé à côté d'un des nombreux emprunts effectués au répertoire de Tchaïkovski et consorts par les compositeurs de chansons populaires. 'All by Myself' est une ballade écrite et composée par le chanteur américain Eric Carmen, sortie en 1975 et immortalisée depuis par Céline Dion. Ce titre emprunte librement son thème musical au deuxième mouvement du Concerto pour piano no 2 de Sergueï Rachmaninov, une œuvre qu'Eric Carmen pensait, à tort, tombée dans le domaine public. Conscient de son erreur, Carmen fut contraint de trouver un arrangement avec les ayant-droits du compositeur russe.

Elvis Presley - It's now or never

Elvis Presley - It's now or never

Composée en 1898, 'O sole mio' est probablement la chanson la plus connue du répertoire italien. Elle a été interprétée par un grand nombre d'artistes, notamment Enrico Caruso et Luciano Pavarotti. Bien qu'il existe énormément de versions différentes, 'O sole mio' est l'archétype de la chanson interprétée en dialecte napolitain. Ce qui n'a pas empêché Elvis Presley de demander à Aaron Schroeder et Wally Gold de co-écrire une version en anglais intitulée 'It's now or never', qui s'est vendue à plus de vingt millions d'exemplaires dans le monde.

Robin Thicke - When I Get You Alone

Robin Thicke - When I Get You Alone

Le tube de l'été 2013 est sans conteste le très controversé 'Blurred Lines' de Robin Thicke et Pharrell Williams. Reconnus coupables d'avoir plagié le titre 'Got to give it up' de Marvin Gaye, les deux artistes ont été condamnés à verser sept millions de dollars aux héritiers du 'Prince de la soul'. Bien avant cette polémique, Robin Thicke avait déjà sorti la chanson 'When I Get You Alone', dont la musique est inspirée du titre de Walter Murphy 'A Fifth of Beethoven', un sample de la cinquième symphonie de Beethoven. Ou comment la musique romantique du XIXe siècle envahit les dancefloors.

Mika - Grace Kelly

Mika - Grace Kelly

Le premier tube de Mika est certes un hommage à l'actrice Grace Kelly, devenue par la suite la Princesse Grace de Monaco. Le titre s'inspire également du 'Largo al Factorum', extrait du 'Barbier de Séville' de Gioacchino Rossini, l'un des opéras les plus joués dans le monde. Dans cette chanson, Mika déclare sa flamme aux années glorieuses d'Hollywood, à Freddie Mercury et à l'opéra en général.

Jem - They

Jem - They

La carrière de l'auteur-interprète galloise Jem n'a jamais réellement démarré à l'international. Ses compositions sont surtout utilisées pour des spots publicitaires, des bandes-annonces et des séries télévisées telles que 'Grey's Anatomy'. 'They', son premier single, qui est aussi celui qui s'est le mieux vendu, fait étrangement penser au 'Prélude en fa majeur' de Jean-Sébastien Bach. Jugez-en par vous-même...

Nas - I Can

Nas - I Can

Les artistes hip-hop font un usage intensif des samples. Dans 'I Can', son plus gros tube, le rappeur américain Nas ne s'en prive d'ailleurs pas, puisqu'il s'agit d'un extrait de la 'Bagatelle No 25 en La mineur, Opus 59' de Beethoven, mieux connue sous le nom de 'Für Elise' ('Lettre à Elise'). Il s'agit d'une des pièces pour piano les plus jouées au monde. Cependant, l'énigme reste entière quant à savoir qui était vraiment cette Elise à qui Beethoven a dédié sa partition.

Janet Jackson - Someone To Call My Lover

Janet Jackson - Someone To Call My Lover

Pour son titre 'Someone To Call My Lover', sorti en 2001, Janet Jackson a tout simplement samplé le compositeur français Erik Satie. La 'boucle' du premier refrain est en effet une interpolation de la 'Première Gymnopédie', jouée dans une mesure chiffrée 4/4 (pop) au lieu de 3/4 (valse). Figure emblématique de la Belle Epoque, le pianiste et compositeur français Erik Satie (1866-1925) fréquentait assidûment le Moulin Rouge. Quant à Janet Jackson, elle était, dans les années 2000, l'une des chanteuses pop les plus notoires. Tout le monde a encore en mémoire l'incident du sein dévoilé par inadvertance lors de la mi-temps du Superbowl 2004, et qui n'a pas manqué de choquer l'Amérique puritaine.

En Vogue - Love U Crazay

En Vogue - Love U Crazay

En 2000, le groupe En Vogue sortait l'album 'Masterpiece Theater', un opus ambitieux visant à moderniser la musique classique afin de la rendre accessible à un public féru de R&B. L'album fut un véritable flop, au point que la maison de disques prit la décision de ne pas sortir le deuxième single, intitulé 'Love U Crazay', une version libertine de la 'Danse de la Fée Dragée', extraite du célèbre ballet 'Casse-Noisette' de Tchaïkovski.

Elvis Presley - I Can't Help Falling In Love With You

Elvis Presley - I Can't Help Falling In Love With You

'I Can't Help Falling in Love With You' est définitivement l'un des tubes les plus romantiques du 'King'. Le titre s'inspire manifestement de 'Plaisir d'Amour', une romance du XVIIIe siècle mise en musique par Jean-Paul-Égide Martini. Elvis enregistra la chanson en 1961 pour le film 'Blue Hawaii' et celle-ci fut ensuite reprise par des dizaines d'artistes venus d'horizons aussi différents que Julio Iglesias, Bruce Springsteen, Klaus Nomi et Pearl Jam, sans oublier le groupe suédois A*Teens (pour la bande son du film d'animation 'Lilo & Stitch').

Procol Harum - Whiter Shade of Pale

Procol Harum - Whiter Shade of Pale

Le groupe britannique Procol Harum a frappé très fort dès son premier single, 'A Whiter Shade Of Pale', qui s'est classé numéro 1 partout dans le monde. Le titre est un mélange de musique pop et de musique classique, reconnaissable dès la première mesure grâce à sa ligne d'orgue directement inspirée de deux pièces de Jean-Sébastien Bach, à savoir la 'Cantate BWV140 : Wachet auf, ruft uns die Stimme' et la 'Suite No 3 en ré majeur BMW 1068'. Très tendance à l'époque, la combinaison pop/classique fut reprise par la suite par les Beatles dans l'album mythique 'Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band', sorti en juin 1967.

Top