Les meilleurs albums de 2016

On arrive doucement en fin d'année et l'heure est bientôt aux rétrospectives. Quels sont les meilleurs albums de 2016 jusqu'ici ?

David Bowie : Blackstar

David Bowie : Blackstar

© chrisdorney

On arrive doucement en fin d'année et l'heure est bientôt aux rétrospectives. Quels sont les meilleurs albums de 2016 jusqu'ici ? On commence avec le regretté David Bowie et son album testament, « Blackstar ». Ce dernier album sorti quelques jours avant sa mort est une sorte de confession de l'artiste qui se savait mourant. David Bowie y a caché de nombreux indices et, surtout, de nombreuses pépites telles que « Lazarus » ou encore le titre éponyme « Blackstar ».

Leonard Cohen : You Want it Darker

Leonard Cohen : You Want it Darker

© chrisdorney

2016 n'a malheureusement pas épargné non plus Leonard Cohen, qui nous a quitté il y a peu. Non sans avoir, lui aussi, délivré un dernier album, « You Want it Darker ». Comme Bowie, Leonard Cohen profite de ce dernier album pour nous livrer ses dernières confidences, tel un testament. Comme en attestent les titres « Leaving the Table » et « Traveling Light ».

The Last Shadow Puppets : Everything You've Come to Expect

The Last Shadow Puppets : Everything You've Come to Expect

© chrisdorney

Même si on est loin de leur fougueux premier album, « The Age of the Understatement », Miles Kane et Alex Turner fonctionnent terriblement bien en duo. Pour le deuxième album des The Last Shadow Puppets, « Everything You've Come to Expect », on retrouve un Miles Kane muri par son aventure en solo. Si le duo a mis huit ans à sortir un second opus, le résultat en vaut le détour !

Kevin Morby : Singing Saw

Kevin Morby : Singing Saw

© chrisdorney

Phénomène de l'année 2016, Kevin Morby n'en est pas à son coup d'essai. Le singer songwriter sortait son troisième album, « Singing Saw » en 2016. Inspiré par les montagnes et sa modeste maison qu'il partage avec sa copine, ce troisième opus lui a valu une comparaison avec Bob Dylan ou encore Leonard Cohen par les critiques.

Radiohead : A Moon Shaped Pool

Radiohead : A Moon Shaped Pool

© chrisdorney

Comme tout album de Radiohead, il fait un carton. Bien que fort éloigné de « Kings of Limbs », son prédécesseur. La bande de Thom Yorke est revenu aux sons plus organiques comme l'atteste le single « Burn the Witch », où les cordes sont omniprésentes. Comme chaque album du groupe britannique, ce nouvel album est étrange et intriguant. Un peu moins électronique, un peu plus Radiohead !

Bon Iver : 22, A Million

Bon Iver : 22, A Million

© chrisdorney

Après cinq ans d'absence, Bon Iver nous revient avec un album étonnant. Expérimental et nettement moins songwriting que ses prédécesseurs, « 22, A Million » a aussi beaucoup fait parler de lui grâce à ses titres énigmatiques. Symboles et chiffres mélangés rendent ces titres indéchiffrables. Quant à la musique, elle se fait plus sombre, plus complexe que ces premiers albums indie folk.

Villagers : Where Have You Been All My Life ?

Villagers : Where Have You Been All My Life ?

© chrisdorney

Pour son nouvel album, Villagers a choisi de recycler. Habituellement lorsqu'un artiste ré-enregistre ses premiers morceaux, le résultat est rarement à la hauteur. Villagers semble faire exception à la règle avec « Where Have You Been All My Life ? ». Cette sélection de douze titres, enregistrée aux RAK Studios à Londres, a été retravaillée par le chanteur Conor O'Brien, qui leur a donné une dimension encore plus intense.

Låpsley : Long Way Home

Låpsley : Long Way Home

© chrisdorney

Le premier opus de Låpsley, « Long Way Home », est un véritable succès. Et sans aucun doute la découverte féminine de 2016. Avec ses rythmes très années 80, une musique up-tempo et des sons synthétiques, Låpsley est dans l'ère du temps. Certes, la chanteuse n'apporte rien de nouveau mais propose un premier album qui est loin d'être ennuyeux et, surtout, que l'on a envie d'écouter jusqu'au bout !

White Lies : Friends

White Lies : Friends

© chrisdorney

Pour leur quatrième album, les White Lies semblent être revenus aux sons qui ont fait leur succès à l'époque de « To Lose My Life », leur premier opus. « Friends » possède donc les ingrédients qui ont révélé White Lies au grand public. Des sons très synthétiques venus tout droit des années 80, une batterie qui claque et la voix planante de Harry McVeigh. Avec ce quatrième album, le trio londonien semble avoir apprivoisé son univers.

Nick Cave & the Bad Seeds : Skeleton Tree

Nick Cave & the Bad Seeds : Skeleton Tree

© chrisdorney

L'année 2016 est terriblement macabre. De nombreuses personnalités ont disparu cette année. Quelle ironie donc que « Skeleton Tree », le nouvel album de Nick Cave et sa bande, ne parle que de mort. Dans ce nouvel opus, la mort est tapie dans chaque recoin de chanson. Un album d'actualité !

Top