Tony Allen et Hugh Masekela, dix ans après © BELGA