Cible d'homophobie, le candidat français à l'Eurovision refuse d'être un "punching-ball" © BELGA