Après le scandale R. Kelly, l'industrie de la musique va-t-elle se mettre au #MeToo? © BELGA