"Libre", "intemporel", "vivant": Brel vu par la jeune garde française

© BELGA