×
×

Vos enfants online : 7 choses à surveiller

Publié le 07/02/2017 dans De source sûre…

Vos enfants online : 7 choses à surveiller

En collaboration avec Child Focus, nous travaillons chaque jour pour un internet plus sûr pour nos enfants !

Internet n’est pas sans risque, c’est pourquoi il faut être prudent. Saviez-vous que nos enfants passent en moyenne 12 heures par semaine online ? Ils utilisent internet pour jouer à des jeux, regarder des films ou encore utiliser leurs apps préférés comme Facebook Messenger, Snapchat et Pokémon Go.

Mais nos enfants ne sont pas toujours très prudents car ils ne sont pas conscients des risques encourus sur internet. Voilà pourquoi nous voulons vous donner,à vous et à vos enfants, quelques bons conseils pratiques :

  1. Réfléchissez à deux fois avant de poster quelque chose en ligne

    Une fois que vous avez posté quelque chose sur internet, il est difficile de revenir en arrière. Ce n’est pas comparable avec ce qu’il se passe dans la cour de récré. En effet, de nombreuses personnes peuvent avoir accès à vos publications et certaines sont malintentionnées.

    Il est donc toujours nécessaire de réfléchir à deux fois avant de publier quelque chose sur la toile. Évitez les photos de vacances en bikini, les selfies trop sexy ou de communiquer votre adresse. Évitez aussi les commentaires mal placés ou les réactions excessives. Vous seriez plutôt gêné si votre prof, maman, papa ou encore votre patron tombait dessus, pas vrai ?

  2. Évitez d’ajouter des contacts sans réfléchir. Surtout les inconnus.

    C’est une règle d’or : tant que vous n’avez pas rencontré la personne pour de vrai, ne lui communiquez jamais votre adresse ou numéro de téléphone. Car vous n’avez aucune certitude sur l’identité de la personne. Qui est réellement la personne à l’autre bout de l’ordinateur ? Il est possible que votre enfant pense parler à un autre enfant de son âge et qu’il s’agisse en fait d’un adulte.

  3. N’utilisez pas la webcam avec tout le monde

    Encore une fois, vous n’avez aucune certitude sur l’identité de la personne qui se trouve de l’autre côté de la webcam. De plus, vous n’avez aucun contrôle sur l’utilisation de vos images par l’interlocuteur. Qui sait, il ou elle les postera peut-être ailleurs sur internet à votre insu ? Évitez les risques et n’allumez pas votre webcam avec n’importe qui.

  4. Ne croyez pas tout ce que vous voyez sur Internet

    Beaucoup d’infos circulent sur Internet. Vous pouvez y trouver à peu près tout et n’importe quoi : photos, vidéos, actu, blogs, etc. Mais est-ce que ces infos sont toujours fiables ?

    Vous vous en doutez sûrement, la réponse est non. Réfléchissez donc à trois fois avant de croire ce que vous lisez ou regardez sur internet. Surtout quand c’est trop beau pour être vrai, comme gagner un iPhone ou un voyage en quelques clics par exemple.

    Si vous préparez un travail pour l’école ou le boulot, vérifiez vos sources. En effet, la plupart des blogs personnels ne sont pas objectifs, ils se basent principalement sur des points de vue personnels. Checkez donc la dernière mise à jour de la page et consultez d’autres sites pour recouper vos infos.

  5. Ne partagez pas votre mot de passe avec les autres

    C’est un peu comme votre brosse à dents : vous ne la partagez pas avec les autres, ni avec les membres de votre famille, ni avec votre meilleur ami. Eh bien, les mots de passe, c’est pareil ! Nous vous conseillons également de changer vos mots de passe assez régulièrement pour que personne ne puisse les deviner.

    C’est quoi, un bon mot de passe ? Un mot de passe efficace combine une série de minuscules, majuscules, chiffres et symboles. Et plus il sera long, mieux ce sera !

  6. Quelque chose de louche ? Les enfants doivent prévenir les parents.

    Ça peut malheureusement arriver : vos enfants peuvent tomber sur des choses scandaleuses sur internet. Un site qui encourage l’anorexie ou le racisme, par exemple.

    Si votre enfant tombe sur un site de la sorte, il doit en parler à un adulte. L’enfant pourra ainsi demander des explications et ensemble, ils pourront trouver un moyen pour mettre le site offline.

  7. Vous êtes victime d’intimidation sur Internet ? Réagissez.

    La cyberintimidation est un problème à prendre tout autant au sérieux que l’intimidation à l’école. Si votre enfant est victime de cyberintimidation ou si un de ses amis l’est, ils peuvent consulter le site internet de Child Focus ou en parler à un adulte. 

    Vous êtes victime d’intimidation en ligne ? Commencez par bloquer ces intimidateurs. Que ce soit sur Facebook, sur votre boite mail ou même sur votre gsm. Recueillez des preuves et parlez-en à un adulte.

Internet : safe & fun!

Notre plus grand souhait est qu’un maximum d’enfants soient conscients des risques encourus sur internet. C’est pour cette raison que 135 de nos employés sont volontaires pour se rendre deux fois par an dans des classes de 5e et 6e primaire. Leur objectif : les sensibiliser aux risques d’internet. Grâce à différents ateliers interactifs et ludiques, ils apprennent aux jeunes à réfléchir et à améliorer leur comportement en ligne.

Le 7 février (le Safer Internet Day), nous sensibiliserons plus de 12.000 enfants. En collaboration avec Child Focus et Microsoft.

Besoin d’infos supplémentaires ? Jetez un œil au site de ClickSafe, le portail de prévention de Child Focus.

Erik

Spécialiste du marketing numérique et de contenu. Regarder des séries ou des films, ça c'est mon truc, j’aime aussi jardiner et manger.

Rubriques

 

Contact

Nos conseillers se tiennent à votre disposition. Choisissez votre mode de contact.

  • Appelez-nous au 0800 33 800Lu – sam : 08:00 – 22:00
    Questions techniques: 08:00 – 24:00 (7/7)

  • Chattez avec nous via notre site

    Chattez avec nous via notre siteindisponible pour le moment

Contact