Des drones qui sauvent des vies

Publié le 14/07/2020 dans Bits & Bytes

Des drones qui sauvent des vies

Les nouvelles technologies ont toujours aidé le secteur médical, et nous sommes peut-être aujourd’hui à l’aube d’une nouvelle révolution. Certains projets étudient actuellement l’utilisation des drones via la 5G, la nouvelle génération du réseau mobile qui est arrivée en Belgique. Les tests de vol sans pilote se multiplient. Dans un futur plus proche qu’on ne le pense, les médicaments ou échantillons pourraient être transportés plus rapidement et en toute sécurité. Et ainsi sauver des vies.

Unmanned Air Mobility, le nom complet de la technologie relative aux drones, est sur le point de franchir un nouveau palier. La technologie des données en combinaison avec la connectivité 4G et 5G sont nécessaires pour assurer une utilisation sûre des drones. Ces engins volent en effet en mode « hors vue » (Beyond Visual Line of Sight), c’est-à-dire au-delà du point où ils peuvent être détectés visuellement par le pilote au sol.

La sécurité constitue donc un paramètre essentiel, qui doit permettre l’utilisation des drones dans des domaines très divers. Comme dans le secteur médical, où ils pourraient apporter une vraie plus-value.

Expérimentation

En Belgique, l’UZ Antwerpen et le campus Sint-Augustinus sont notamment impliqués dans certains projets pilotes. Ces hôpitaux veulent utiliser les drones pour assurer un transport plus sûr des produits pharmaceutiques ainsi que des échantillons de sang, d’urine ou de tissus. Les drones peuvent en plus livrer des médicaments vitaux, ce qui permettra aux médecins et aux chirurgiens d’agir plus vite, et donnera la possibilité à plus de personnes de recevoir le bon traitement plus rapidement.

Les drones ne sont jamais bloqués dans les embouteillages, les chantiers routiers ou les déviations. Circuler dans l’air est bien plus rapide que sur le sol. Pour exemple, il n’a fallu que 3 minutes à un drone pour parcourir les 2,17 km entre l’UZA et l’hôpital Sint-Augustinus.

Les choses bougent également au Limbourg et dans la Campine du Nord. Les hôpitaux Jessa dans la région d’Hasselt testent actuellement des applications pilotées par des drones, tout comme l’AZ de Turnhout. Selon les spécialistes, ce type de transport va croître de manière considérable, notamment parce que les hôpitaux deviennent de plus en plus spécialisés et doivent collaborer. De plus, cela permet également d’éviter les files d’attente. Les drones constituent un atout véritablement efficace pour transporter les échantillons d’un hôpital vers un autre.

Des collaborations européennes et professionnelles

La plupart des projets pilotes sont mis en œuvre dans le cadre de partenariats entre plusieurs entreprises ou avec le soutien de l'Union européenne. Le projet de Turnhout s'inscrit dans le cadre d'une initiative de l'UE pour la « ville intelligente » en matière de mobilité aérienne urbaine, à laquelle participent 42 villes européennes. Le projet d'Anvers implique le consortium SAFIR. Il comprend l'avionneur SABCA, le port d'Anvers, le centre de contrôle aérien Skeyes, l'opérateur de drones Helicus, le géant du commerce électronique Amazon et Proximus. La SAFIR a son siège à DronePort, près de Saint-Trond.

La 5G garantit la sécurité

Proximus a participé à ces essais de drones car les plateformes utilisent encore des connexions 4G. À l'avenir, celles-ci seront bien sûr remplacées par la 5G. Les données et les coordonnées de vol sont transmises en permanence au centre de contrôle à l’aide de ces connexions. Les vols sont en principe entièrement automatisés mais, en cas d'urgence, les pilotes humains peuvent toujours intervenir à distance.

La 5G offre une faible latence qui devient crucial dès lors pour les drones, celui-ci peut réagir de manière presque totalement instantanée à la commande des pilotes humain. Une autre application de la connexion 5G comprend la diffusion d'images vidéo en très haute qualité 4K. Idéal pour les situations de sécurité dans lesquelles ce type d'image est crucial.

En Chine, où le déploiement de la 5G est plus avancé que chez nous, les drones ont été mis à contribution pendant la crise du coronavirus. Pour transporter des médicaments et des échantillons, bien sûr, mais aussi pour désinfecter des grands espaces. De plus, les harnais se sont montrés également très utiles pour apporter des biens de consommation dans des endroits difficiles d'accès. Une chose est sûre: les drones ont un grand avenir dans le secteur médical.

Helicus est une start-up qui assurera également des vols de drones pour le compte d'hôpitaux. Depuis son siège à Anvers, elle teste actuellement la manière dont les drones peuvent être déployés rapidement, efficacement et surtout en toute sécurité.

Info ou intox ?

Démêlons le vrai du faux sur la 5G.

Découvrez tous les sujets

Le premier réseau 5G de Belgique

Un pas important vers un avenir hyper-connecté.

Découvrez les avantages

Katleen

Etre efficace, c'est mon dada. Attendez-vous à des conseils concrets, des applications et des services qui vous faciliteront la tâche!

Les autres articles de Katleen

Catégories