×
×

Vulpia opte pour les nouvelles technologies dans ses maisons de repos

par OneNos clients témoignent20/02/2018

Vulpia opte pour les nouvelles technologies dans ses maisons de repos
Dans ses maisons de repos et résidences services de Vulpia, l’IPTV sert de canal de communication central aux résidents. “Vous pouvez offrir des possibilités multiples et très accessibles”, lance le CEO Luc Van Moerzeke.

Vulpia dispense des soins personnalisés dans 40 maisons de repos et 750 résidences services. Afin de poursuivre sa croissance, le groupe mise beaucoup sur la numérisation. “Nous sommes en train de transformer une organisation de soins en organisation de bien-être dans laquelle notre travail ne repose pas sur une offre déterminée, mais sur la demande de nos clients”, explique Luc. L’expérience du résident est au cœur des préoccupations de l’entreprise. “Les soins et la qualité de vie sont évidemment essentiels, mais ce qui nous permet de faire la différence, ce sont les choses qui rendent nos résidents vraiment heureux.”

La transformation et la numérisation sont deux facettes d’un même mouvement chez Vulpia. “Nos deux groupes cibles sont les collaborateurs et les résidents”, poursuit Luc. Les familles font par ailleurs partie intégrante du système d’accompagnement des résidents.

Un outil familier

“Commençons par la connectivité entre le siège principal et les différents sites. Nous sommes connectés partout à Proximus Explore et à la fibre optique.” Proximus fournit également du wi-fi partout. “Nous avons opté pour le juste milieu. Le réseau sans fil est bien sécurisé pour nos collaborateurs et fonctionne parfaitement pour nos résidents et visiteurs.” Pour communiquer aisément avec les résidents, Vulpia a choisi l’IPTV. “Comme les résidents avaient déjà une télévision chez eux, ils sont habitués à cet outil”, affirme Luc. Proximus déploie chez Vulpia la dernière version de la TV-hôtel Samsung, dotée d’une télécommande très facile à utiliser.

“Nous communiquerons bientôt des informations, par exemple sur les repas et les activités, via l’écran de télévision. Les menus et calendriers imprimés sont souvent vite dépassés”. La mise à jour des informations prend beaucoup de temps. Sans compter que tous les résidents ne voient pas toujours les informations à temps. “Via les canaux TV, ils sont tous informés directement. La gestion centrale de l’environnement IPTV améliore également l’efficacité en coulisses.”

La digitalisation est le catalyseur qui permet de transformer une organisation de soins en organisation de bien-être.

Luc Van Moerzeke CEO de Vulpia

Rapidité d’action

Dernier aspect important : la numérisation permet à Vulpia de gagner en rapidité. “Nous sondons régulièrement nos résidents afin d’améliorer ce qui peut l’être, entre autres pour les soins, la cuisine ou le programme d’activités. Nous travaillons pour le moment encore sur papier, ce qui ralentit parfois le processus. Mais nous comptons organiser ces sondages par voie numérique. Les résultats seront traités immédiatement et communiqués via l’IPTV, ce qui nous permettra de réagir beaucoup plus rapidement.” Il importe enfin que la famille reste impliquée dans la vie des résidents. “C’est entre autres à cela que servent notre site internet et l’application MyVulpia que nous développons actuellement”, précise Luc. “La famille y trouve toutes les informations nécessaires et garde le contact.”

Vulpia gère 40 maisons de repos et 750 résidences services dans tout le pays. Le groupe a plus de 4.000 chambres et emploie environ 2.500 personnes.

Après ses études d’ingénieur industriel à Gand et de gestion industrielle à la KU Leuven, Luc Van Moerzeke a travaillé pendant dix ans dans le secteur financier. En 1996, il a repris une maison de repos et de soins à Kalmthout et a créé les bases de l’actuel groupe Vulpia.

Plus d'informations sur:

  • transformation numérique
  • E-healthcare

Filtrage de Nouvelles par :

Autres nouvelles

Contactez-nous

Nos collaborateurs sont prêts à vous aider !

Contactez-nous