Des données au service de la mobilité à Gand

Publié le 03/11/2021 dans Récits de clients

Des données au service de la mobilité à Gand

Gand mise sur le modal shift et le transport durable. Objectif : améliorer la qualité de vie pour les habitants et les entreprises. Traffic Management-as-a-Service soutient cette politique via une nouvelle génération d’outils de gestion du trafic.

Avec d’autres partenaires du consortium Traffic Management-as-a-Service, le Proximus partenaire Be-Mobile a mis en place une plateforme digitale pour Gand. La ville l’utilise pour traiter les données sur le trafic et visualiser en temps réel la situation sur les routes. La plateforme réunit un maximum des données de mobilité disponibles.

Leur analyse génère des informations utiles, tant pour les parties qui s’occupent de la gestion de la mobilité dans la ville que pour les citoyens et les entreprises qui dépendent de cette mobilité. TMaaS offre aux conseillers en mobilité un outil qui leur permet de mieux suivre les flux de trafic dans la ville. Quant aux habitants et aux visiteurs, ils ont ainsi la possibilité d’optimiser leurs déplacements.

Suivi proactif du trafic

“Le suivi du trafic est notre activité principale”, déclare Tim Claeys du Verkeerscentrum Gent, le centre de gestion du trafic de la ville. “Nous procédons de la manière la plus proactive possible, par exemple en adaptant la circulation à l’aide de feux de signalisation et de panneaux d’information dynamiques en cas de travaux ou d’événements. Parfois, nous devons bien sûr aussi intervenir en temps réel, par exemple lorsqu’un accident se produit.”

Globalement, de très nombreuses informations sont disponibles sur le trafic : les données du centre de gestion du trafic, mais aussi celles de gestionnaires de parking, de sociétés de partage de véhicules ou de vélos, de De Lijn et de la SNCB, d’entreprises comme TomTom et Be-Mobile, etc. “Cela rend le projet unique”, explique Filip Watteeuw, échevin de la mobilité à Gand. “TMaaS réunit de grandes et petites entreprises de tous les secteurs autour de la mobilité. Des concurrents contribuent ensemble à un projet qui fait ressortir le meilleur de chacun.”

Informations personnalisées sur le trafic

TMaaS réunit toutes ces données sur la mobilité dans le cloud et les compile en informations exploitables. “TMaaS alimente notre tableau de bord digital, LINK.GentNouvelle fenêtre”, explique Tim Claeys. “Le tableau de bord garantit des informations actualisées sur le trafic en temps réel.” De plus, les informations sont multimodales. Alors que la plupart des plateformes de mobilité incluent uniquement des informations destinées aux automobilistes, LINK.Gent offre aussi des informations aux piétons, aux cyclistes et aux usagers du train, du tram et du bus.

Traffic Management-as-a-Service adapte toutes les données disponibles sur la mobilité à la situation de l’utilisateur.

Evert Gellynck, ingénieur spécialisé dans le trafic chez Be-Mobile

“L’utilisateur peut adapter le tableau de bord à sa situation personnelle”, confirme Evert Gellynck, ingénieur spécialisé dans le trafic chez Be-MobileNouvelle fenêtre. “La plateforme vous permet par exemple de sélectionner le meilleur itinéraire pour vous rendre au travail. En fonction de votre mode de transport, vous recevez alors des avertissements personnalisés.”

Ceux-ci sont envoyés par SMS, par e-mail ou via une notification dans le navigateur. Concrètement, il peut s’agir d’informations sur les embouteillages, les travaux ou les retards sur le rail, mais aussi de prévisions météorologiques pour les cyclistes. “Ces informations sont envoyées à temps à l’utilisateur”, précise Evert Gellynck, “de sorte qu’il puisse adapter son trajet. Mieux encore : la plateforme propose automatiquement une solution alternative”.

Un système très accessible

“Un centre de gestion du trafic digital est idéal pour les villes de petite taille et de taille moyenne”, déclare Filip Watteeuw. “Grâce au traitement automatique des données, les opérateurs ne doivent plus passer des journées entières à fixer un écran.” Grâce à la compilation des données sur une plateforme et à l’utilisation d’avertissements, le centre de gestion du trafic ne doit plus non plus nécessairement investir dans une salle de contrôle avec un grand mur vidéo. D’autres communes devraient se reconnaître dans l’exemple de Gand. TMaaS est désormais aussi testé à Anvers, dans le quartier londonien de Southwark et à Duran, en Équateur.

TMaaS est un système très accessible. “Les villes qui souhaitent passer en revue leurs flux de trafic doivent normalement investir dans des capteurs et des compteurs”, poursuit Evert Gellynck. “Et elles doivent installer des panneaux dynamiques pour diffuser les informations. TMaaS permet de contourner ces contraintes. Nous travaillons avec les données de mobilité déjà disponibles et nous communiquons directement avec les utilisateurs.”

Bekijk de video

Avec TMaaS, nous sensibilisons les habitants, les visiteurs et les entreprises de notre ville aux options en matière de mobilité.

Filip Watteeuw, échevin de la mobilité à Gand

Sensibilisation

“Avec TMaaS, nous sensibilisons les habitants, les visiteurs et les entreprises de notre ville aux options en matière de mobilité”, déclare Filip Watteeuw. “La plateforme aide à mieux planifier les déplacements quotidiens. Grâce à celle-ci, les entreprises peuvent déterminer quelles formes de mobilité sont à privilégier pour que leurs collaborateurs arrivent aisément sur leur lieu de travail.”

Dans le même temps, TMaaS apporte aussi des informations supplémentaires à la ville elle-même. “TMaaS offre de nouvelles perspectives en termes de mobilité”, conclut Filip Watteeuw. “C’est particulièrement pertinent dans le cadre de la planification des infrastructures et de l’évolution future de la politique de mobilité dans notre ville.”

TMaaS

TMaaS s’appuie sur un partenariat élargi, réunissant la ville de Gand, mais aussi l’UGent, la KU Leuven, les fournisseurs de services de mobilité Be-Mobile et TomTom, le développeur de logiciels Waylay, l’organisation de la société civile EPF et l’agence de conseil en communication De Staatse Ruiter.

Filip Watteeuw est échevin de la mobilité, de l’espace public et de l’urbanisme à la ville de Gand.

Evert Gellynck est ingénieur spécialisé dans le trafic chez Be-Mobile.

Tim Claeys est collaborateur au centre de gestion du trafic de la ville de Gand.

Vous souhaitez améliorer la mobilité dans votre ville ou commune ou la rendre plus durable ?

Découvrez TMaas Nouvelle fenêtre

Gand rend son centre-ville plus agréable grâce à l’analyse de données.

Découvrez comment

One

Le magazine IT de Proximus qui s’adresse aux CIO et professionnels IT actifs dans les PME. 

Les autres articles de One