×
×

Valerie Taerwe, Young ICT Lady of the Year 2017

par OneConversation22/06/2017

Valerie Taerwe, Young ICT Lady of the Year 2017
Valerie Taerwe est une manager empathique qui croit en la coopération avec les clients. Pendant son temps libre, elle fait de la plongée une fois par semaine pour être prête à explorer les profondeurs lors de ses périples lointains.

Carrière 

Valerie est diplômée en Computer Science Engineering & Software Engineering et a créé G-flux avec d’anciens condisciples. La start-up développe des applications mobiles pour smartphones, tablettes et wearables. Valérie est entrée chez AE en 2012 et travaille aussi à temps partiel pour c-Quilibrium depuis avril 2014. Data News lui a décerné le titre de ‘Young ICT Lady of the Year’ en mars 2017.

Entreprise 

AE - Architects for Business & ICT est spécialisé dans la transformation digitale. Le consultant aide ses clients à élaborer et mettre au point de nouveaux modèles d’entreprise, services et produits. Les 200 collaborateurs s’appuient sur leur connaissance du marché, leur expertise technologique et des techniques novatrices. c-Quilibrium emploie 20 personnes. L’équipe est leader du marché européen des solutions d’optimisation de la chaîne d’approvisionnement en espèces pour le secteur financier (Belfius, HypoVereinsbank, LCL…) et les grossistes. Vu que les transports de fonds et les besoins en espaces de stockage diminuent, les clients économisent jusqu’à 25 %.

“Je n’ai plus besoin de maîtriser les moindres détails pour croire au bon déroulement des choses.”

  1. Quel est le meilleur moment de votre journée de travail ?

    Les journées ne se ressemblent jamais et je suis souvent en déplacement. Je savoure donc les moments où je peux travailler chez moi via conference call.

  2. Comment décririez-vous votre méthode ?

    Co-créative, avec une collaboration transparente entre collègues et avec les clients, ce qui permet d’obtenir les meilleurs résultats. Mais j’aime que les choses avancent. Je suis plutôt du style à les accélérer.

  3. À quel défi ou choix difficile avez-vous été confrontée ?

    Postuler chez AE était un grand pas à franchir. Je voulais être sûre de faire le bon choix car je cherchais une entreprise dont les valeurs me correspondaient. J’ai découvert que l’on pouvait aussi embrasser le changement. Je n’ai plus besoin de maîtriser les moindres détails pour croire au bon déroulement des choses.

  4. Que feriez-vous si vous n’exerciez pas ce métier ?

    J’aurais aimé être psychologue. Je m’intéresse aux interactions entre individus. L’empathie est très importante pour moi et les psychologues apportent quelque chose aux autres.

  5. Qui aimeriez-vous croiser dans un ascenseur ?

    J’aime les contacts de qualité et enrichissants sur le plan personnel. Je choisirais donc Wouter Torfs. Il attache de l’importance à l’efficacité de l’organisation et à la qualité de la dynamique d’entreprise. Deux priorités que nous partageons aussi chez AE.

  6. Quelle sera la prochaine tendance dans le monde de l’IT et de la technologie ?

    Il reste des progrès à faire en matière d’économie collaborative. Je pense par exemple au partage des vélos et des outils de jardin. Mais les possibilités vont bien au-delà. Qui sait si je ne créerai pas un jour une start-up spécialisée dans ce domaine !

  7. Quelles seront selon vous les compétences de leadership indispensables pour un CIO ?

    Nous évoluons vers une organisation de réseau. Les grandes entreprises qui veulent tout contrôler ne sont plus viables. Nous devons donner plus de pouvoirs aux équipes pour qu’elles puissent décider vite et de manière autonome.

Plus d'informations sur:

  • Q+A

Filtrage de Nouvelles par :

Autres nouvelles

Contactez-nous

Nos collaborateurs sont prêts à vous aider !

Contactez-nous