×
×

Les données intelligentes au service de la sécurité routière pour les cyclistes

par Proximus teamProximus10/04/2018

Les données intelligentes au service de la sécurité routière pour les cyclistes
La dernière édition des Gemeentemonitor et Stadsmonitor indique que les Flamands sont tout sauf satisfaits de la sécurité des cyclistes sur leurs routes. Les applications Smart city pourraient remédier à cette situation.

Non au vélo pour les enfants

Les enquêtes menées par l’agence flamande des affaires intérieures (Agentschap voor Binnenlands Bestuur) et l’institut flamand de statistique (Statistiek Vlaanderen) ont fourni une myriade de renseignements très intéressants sur la satisfaction des Flamands quant à leur cadre de vie. Les réponses des quelque 140.000 participants, au printemps 2017, indiquent que pas moins de 90 % des Flamands ont globalement une opinion plutôt positive de la vie dans leurs communes et leurs villes. Avec un gros écueil toutefois : un indice de satisfaction peu réjouissant concernant le trafic cycliste. À peine la moitié des personnes interrogées estime qu’il est sécurisant de rouler en vélo, et moins d’un répondant sur trois trouve le courage de lâcher son enfant dans le trafic. Pour découvrir tous les chiffres et les résultats de l’enquête par commune ou par ville, cliquez ici.

Le Limbourg, champion du vélo

Ces résultats ne font que confirmer que des projets innovants faisant appel aux données intelligentes sont bénéfiques pour la sécurité routière. Hasselt a ainsi lancé l’an dernier un système ambitieux de gestion du trafic  dont l’objectif prioritaire était de fluidifier la circulation. Un projet qui n’a rien d’étonnant en soi puisque les chiffres de l’enquête indiquent que le Limbourg enregistre un score record dans l’utilisation des voitures personnelles. Neuf Limbourgeois sur dix se rendent au travail en voiture, contre 6 sur 10 dans presque toutes les autres provinces. 

Des capteurs pour une communication mobile

Le projet innovant de la ville de Hasselt, auquel a collaboré la filiale de Proximus Be-Mobile, a donc été mis en place avant la publication des résultats de l’enquête. La Ville espérait, grâce au Floating Car Data de Be-Mobile, collecter en temps réel des données qui contribueraient à fluidifier le trafic routier. Améliorer la fluidité des flux de circulation permet de réduire la consommation de carburant, mais encourage aussi un comportement moins agressif au volant. Par ailleurs, la Ville a l’intention d’équiper les pistes cyclables de petites lampes LED qui, grâce à cette technologie, s’allumeront à l’approche des cyclistes pour permettre aux conducteurs d’interagir plus efficacement et plus sûrement avec le trafic cycliste. Be-Mobile a même étudié la manière dont on pourrait tirer avantage des capteurs et de la communication mobile pour coordonner les feux de circulation et l’éclairage routier afin de mieux garantir encore la sécurité au sein du trafic. Les villes ne seraient pas les seules à profiter de cette technologie : les grands axes et les autoroutes pourraient eux aussi l’utiliser pour fluidifier et surtout sécuriser le trafic — un point qui, de l’avis des experts en circulation routière, s’avère hautement nécessaire compte tenu des résultats de l’enquête. 

Envie d’en savoir plus sur l’indice de satisfaction des habitants par commune ? Consultez les résultats ici.

Plus d'informations sur:

  • Smart data
  • Smart City

Filtrage de Nouvelles par :

Autres nouvelles

Contactez-nous

Nos collaborateurs sont prêts à vous aider !

Contactez-nous