×
×

Les logiciels dirigent le monde

Publié le 13/03/2018 dans Actualité

Les logiciels dirigent le monde

Software Defined Data Center : qu’est-ce que cela veut dire vraiment et comment peut-il aider le département ICT ?

En quoi consiste le Software Defined Data Center ?

Le Software Defined Data Center (SDDC) représente la prochaine étape en termes d'automatisation de l'infrastructure de centre de données classique. Plus simplement, ce concept désigne la virtualisation de toutes les composantes de l'infrastructure : les couches informatique, stockage et réseau.

La plupart des gens connaissent déjà la virtualisation de la couche informatique, que ce soit au moyen de VMWare, d'Hyper-V ou d'un autre logiciel hyperviseur. Grâce à ces technologies, nous pouvons adapter le matériel des serveurs de manière plus flexible, effectuer la consolidation et la rationalisation nécessaires et simplifier la gestion.

Au sein du concept de Software Defined Data Center, cette virtualisation est étendue au niveau du stockage et du réseau. Le but est d'introduire également dans ces domaines les avantages de la consolidation, de la simplification et de la gestion centralisée.

Les logiciels dirigent le monde

Un aspect important lié à l'extension de cet exercice de virtualisation est l'interopérabilité des différentes solutions de virtualisation. En effet, le but est de simplifier et non d'ajouter encore une complexité supplémentaire.

Une fois que les différentes composantes ont été virtualisées et qu'elles interagissent harmonieusement, on peut introduire ce qui représente peut-être l'avantage principal d'un Software Defined Data Center : l'automatisation et l'orchestration des charges de travail.

L'ensemble de l'infrastructure est contrôlée par des politiques définies à l'avance. Résultat : les délais de déploiement deviennent une question de minutes et non plus de jours. Les utilisateurs finaux peuvent démarrer des charges de travail pertinentes eux-mêmes via un portail, sans perte de contrôle pour ICT.

En pratique

Le département Marketing souhaite lancer un site web supplémentaire dans le cadre d'une action spéciale. Dans un environnement traditionnel, il devra introduire une demande spéciale auprès d'ICT. ICT réalisera ensuite différentes actions sur différents appareils afin de créer un serveur virtuel disposant de la capacité de stockage nécessaire et des paramètres réseau corrects. Dans le cas d'un SDDC, l’employé Marketing peut démarrer le workflow lui-même via le portail ICT. Quelques minutes plus tard, il pourra se mettre à travailler au contenu du nouveau site web.

Avantages :
  • Le département ICT ne doit plus effectuer d'actions répétitives et peut désormais se concentrer sur les projets stratégiques.
  • L'expérience utilisateur accrue réduit fortement le besoin de "services IT de l'ombre".
  • ICT conserve une vision complète de tout ce qui se passe.
Conseils importants pour la réussite de votre projet SDDC :
  • Veillez à fournir une bonne analyse des progiciels de virtualisation qui seront utilisés.
  • Schématisez la topologie existante de l'infrastructure, de même que les dépendances mutuelles.
  • Établissez des règles et restrictions pour les différents utilisateurs finaux.
Les avantages l'emportent-ils sur la complexité ?

La réponse n'est autre que oui ! La mise en œuvre des composantes du Software Defined Data Center nécessite évidemment beaucoup de planification et de travail préalable. Mais une fois la mise en œuvre terminée, vous en percevez immédiatement les avantages : le gain de temps est immédiat, à la fois dans les grandes et dans les petites entreprises.

Plus d’infos ?

Vous souhaitez en savoir plus sur le Software Defined Data Center et comment démarrer ?
Envoyez un e-mail à ictchannels@proximus.com.

Experts

Nos experts vous tiennent au courant des dernières nouvelles et tendances pour les professionnels de l'ICT.

Rubriques

 

Contactez-nous

Nos collaborateurs sont prêts à vous aider !