Smart City : quand le monde académique et les start-ups s’en mêlent

Publié le 17/10/2018 dans Solutions et services

Smart City : quand le monde académique et les start-ups s’en mêlent

Que rêver de mieux ici comme laboratoire qu’une ville concentrée sur 33 km2, qui possède à la fois un centre urbain, une université, un centre commercial, et qui a beaucoup de défis à relever ? Soyez les bienvenus à Ottignies-Louvain-la-Neuve. Place aux tests pour connaître les opportunités offertes par une Smart City.

Comment réussir à créer une Smart City ?

Fort de son expérience du Smart City Live Lab, David da Câmara Gomes, échevin à Ottignies-Louvain-la-Neuve, peut déjà dresser une première liste des conditions de réussite d’un projet Smart City : “La base, c’est la construction d’un écosystème formé de partenaires solides. Y compris bien sûr les citoyens. Je pense qu’il faut commencer petit, tester, et apprendre par l’action. Et continuellement s’interroger sur l’utilité des solutions proposées et leur réel impact sur les coûts et l’environnement.

Pas question donc de mettre en place des gadgets et encore moins de risquer d’accentuer la fracture numérique. Je conseille également de bien relier les différents projets afin d’assurer une cohérence et d’amener de la plus-value.”

Découvrez tous sur le Smart City Live Lab

Smart City Live Lab

quote

Commencer petit, tester et apprendre par l’action.

quote

David da Câmara Gomes, échevin à Ottignies-Louvain-la-Neuve.

13 semaines pour trouver la solution

Et si la réponse technologique aux défis de mobilité de la ville d’Ottignies-Louvain-la-Neuve était fournie par ses étudiants ? C’est l’objectif de la 5ème édition du programme des ‘classes d’innovation’ de l’UCL, afin de solliciter la créativité des étudiants et obtenir des solutions innovatrices. “La mobilité dans notre ville est une problématique d’innovation sociétale. En équipes, les étudiants sont amenés à suivre une méthodologie d’innovation disruptive.

L’objectif n’est pas de les confronter à un problème qui se prête bien aux technologies. Au contraire, il s’agit d’utiliser les technologies pour résoudre de vrais problèmes”, explique Victorien Sonneville, chercheur à l’UCL, membre de l’ICTeam pour le FEDER en Wallonie. “Tout au long du parcours, les étudiants construiront leur proposition sur base des informations tangibles obtenues auprès des partenaires de référence. Proximus est l’un de ces partenaires. Après 13 semaines, chaque équipe fera le pitch de son prototype de solution. Ce sera alors à la ville de décider quel est le projet gagnant”, conclut Victorien.

quote

L’objectif n’est pas de les confronter à un problème qui se prête bien aux technologies, mais d’utiliser les technologies pour résoudre de vrais problèmes.

quote

Victorien Sonneville, chercheur à l’UCL, membre de l’ICTeam pour le FEDER en Wallonie

Intelligent comme une ville en poche

On ne doit pratiquement plus présenter la start-up liégeoise ‘Letsgocity’ et sa nouvelle application innovante pour les services locaux : ‘Wallonie en poche’. Une solution concrète pour un certain nombre de communes wallonnes, dont Ottignies-Louvain-la-Neuve. “La solution centralise tous les services locaux dans une seule application. Pour Ottignies-Louvain-la-Neuve nous venons d’activer 3 services supplémentaires : l’e-guichet pour tous les services pratiques (qui n’est pas encore à l’ordre du jour), une solution pour le stationnement qui lance automatiquement votre session parking, et l’agenda communal pour du contenu en temps réel”, explique Pierre Labalue, fondateur de Letsgocity.

quote

La version 2.0 de ‘Wallonie en poche’ est déjà une réalité pour 12 communes en Wallonie.

quote

Pierre Labalue, Letsgocity

Lisez plus sur l’évènement Smart City Wallonia.

Smart City Wallonia

Experts

Nos experts vous tiennent au courant des dernières nouvelles et tendances pour les professionnels de l'ICT.

Rubriques