Smart building un écosystème de partenaires comme fondations

Publié le 26/04/2019 dans Récits de clients

Smart building un écosystème de partenaires comme fondations

Premiers acteurs du pays dans leur domaine respectif, le groupe de construction BESIX et le prestataire de services IT et opérateur télécom Proximus s’associent pour bâtir des smart buildings. Cocréation et innovation ouverte en sont les maîtres-mots.

L’été dernier, Proximus et BESIX ont conclu un partenariat stratégique dans le but de proposer une solution innovante en matière de smart buildings. L’expérience client optimisée occupe une place centrale dans les quatre grands domaines abordés : hébergement, lieu de travail, sécurité et efficacité sur le plan de l’énergie et de la gestion.

Leur collaboration repose sur la complémentarité des deux entreprises. BESIX est spécialisée dans la mise en oeuvre et la gestion de projets de construction complexes. Proximus s’appuie pour sa part sur une vaste expertise des technologies innovantes impliquées dans les smart buildings, telles que les applications IoT, lieu de travail numérique, solutions de sécurité, etc. L’objectif du partenariat est d’unir les forces de BESIX et Proximus pour implémenter des solutions de smart building dans des projets concrets.

Un bâtiment intelligent se construit de bricks et de bytes, mais c’est également le fruit d’un behaviour et d’un business : un changement de comportement de la part de ceux qui y vivent et y travaillent.

Rik Vandenberghe, CEO de Besix

author

Le nouveau siège d’AXA Belgium en plein centre de la capitale à l’origine d’une nouvelle manière de travailler.

Lisez l’article

Comment ce partenariat a-t-il vu le jour ?

Dominique Leroy, CEO de Proximus : “Nous disposons d’une grande expérience en matière de solutions pour bâtiments intelligents. Pour exploiter au maximum le potentiel du smart building, il est idéal que vous en teniez déjà compte dès le début d’un projet de construction, avant même d’en concevoir les premiers plans. Nous étions donc à la recherche d’un partenaire qui partage cette vision et auprès duquel faire valoir notre expertise.

“En matière de smart building, nous capitalisons fortement sur notre expérience en tant que propriétaire immobilier. Nous essayons également de commercialiser des innovations pertinentes. Grâce à son expérience de longue date dans le secteur immobilier, BESIX a une vision très claire des besoins des clients et est à ce titre le partenaire idéal.”

Rik Vandenberghe, CEO de BESIX : “Nous voulions développer le concept de smart building depuis longtemps. Nous avons approché Proximus en partant du postulat que nous étions deux importantes entreprises basées en Belgique. Il nous semblait judicieux de collaborer sur le thème du smart building. Comme Proximus, nous misons fortement sur l’innovation. Nous accordons tous deux une grande importance à l’innovation ouverte et avons donc rapidement noué un partenariat.”

Comment voyez-vous l’évolution du concept de smart building ?

Rik : “Bien qu’il s’agisse d’un concept relativement récent, la tendance est aujourd’hui très claire. Au fond, l’idée est plutôt simple : il s’agit d’ajouter des solutions intelligentes à un bâtiment. Tout est lié à l’évolution générale de l’usage de la technologie.”

“Tout le monde est habitué aux avantages et à la facilité d’utilisation qu’offre la technologie. Les utilisateurs nourrissent logiquement les mêmes attentes envers un bâtiment. Se pose aussi la question de l’empreinte écologique d’un bâtiment, liée à ses importantes émissions de CO2. Le recours aux nouvelles technologies nous permet de réduire ces émissions, ce qui est très important.”

Dominique : “Nous constatons une croissance de la complexité des besoins et questions des investisseurs, exploitants et utilisateurs quotidiens de ces bâtiments. Nous pensons que la technologie est un facilitateur important dans la réponse à tous ces besoins. Pour créer une réelle valeur pour le client, il est crucial de construire un écosystème digital où les différents partenaires collaborent et de proposer des solutions intégrées. Le partenariat avec BESIX en est un bel exemple.”

Bâtiment-témoin

Comment Proximus et BESIX répondent-elles d’une seule voix à ces attentes ?

Dominique : “Le premier projet issu de notre collaboration est le nouveau siège central de BESIX Nederland à Dordrecht. Cette construction servira de vitrine à notre approche d’intégration dès la conception, et d’exemple des avantages de ce type de bâtiment pour les collaborateurs et les visiteurs de BESIX.”

Rik : “Naturellement, nous voulions démontrer l’efficacité du concept dans un bâtiment dont nous serions les premiers utilisateurs. Nous voulons en faire un bâtiment- témoin. Il sera notre modèle en Europe pour illustrer les réalisations de Proximus sur le plan de la durabilité, de l’efficacité énergétique et de la sécurité.”

Est-il plus facile d’appliquer le smart building à une nouvelle construction ou est-ce également possible dans le cadre d’une rénovation ?

Rik : “Il est évidemment plus efficace d’intégrer le concept dès la phase initiale du projet. Mais il est également possible de transformer un bâtiment en smart building moyennant une rénovation en profondeur. Cela dit, les petites rénovations peuvent déjà apporter de belles améliorations.”

Complémentarité des expertises

Concrètement, comment abordez-vous un projet ? Qui fait quoi ?

Dominique : “La connectivité est notre plus grand atout. Nous installons la fibre optique jusqu’au bâtiment, mais aussi dans le bâtiment, que nous voulons entièrement connecté au réseau. Les constructions modernes sont bardées d’acier, de béton et d’isolants. Une couverture parfaite est toutefois indispensable, tant en 4G qu’en wi-fi.”

“Dans un deuxième temps, nous nous chargeons de tout l’IoT. Nous installons les capteurs qui délivrent les données à la base des applications de smart building. Nous proposons également des solutions pour le contrôle d’accès et la sécurité des collaborateurs et des visiteurs, des applications pour le suivi et la gestion de la consommation énergétique, etc.”

Rik : “C’est un bel exemple de la complémentarité de notre collaboration. Nous voulons contribuer à un monde meilleur grâce à nos projets, en concevant des bâtiments qui procurent plus de fonctionnalité, de confort et d’efficacité énergétique. Les solutions de Proximus nous aident à atteindre ces objectifs.”

“Nous mettons tout en oeuvre pour réduire la consommation énergétique des bâtiments ; les clients nous demandent de les accompagner dans la transition vers les énergies renouvelables, vers plus de flexibilité dans leur propre production énergétique, etc. Cette évolution représente un défi pour notre secteur et nous sommes convaincus qu’il convient d’unir nos forces pour aborder ces questions de bout en bout.”

La technologie évolue très rapidement, y compris dans le domaine du smart building. Un écosystème de partenaires nous permet de réunir l’expertise requise.

Dominique Leroy, CEO de Proximus

author
Nouveaux concepts

Quel est l’impact des nouvelles technologies sur les bâtiments intelligents ?

Rik : “Il ne s’agit pas seulement de bricks et de bytes. La participation de l’utilisateur est également déterminante.”

Dominique : “C’est exact. La réussite d’un projet de construction intelligente dépend véritablement de la valeur ajoutée qu’il procure aux personnes qui y habitent ou aux entreprises qui y sont installées. À cet égard, il est clair que les nouvelles technologies comme l’intelligence artificielle et l’apprentissage automatique contribueront à faire la différence.”

“Prenons l’exemple des voitures électriques que les collaborateurs utilisent pour se rendre au bureau : la technologie intelligente déterminera le meilleur moment pour recharger leur batterie. Mais ces voitures constituent aussi une source supplémentaire et ponctuelle d’énergie, permettant au bâtiment d’y puiser de l’énergie en cas de besoin. Les applications intelligentes permettent ainsi d’équilibrer en permanence la consommation énergétique du bâtiment.”

Rik : “Le nouveau siège de BESIX Nederland sera équipé d’une solution de stockage de l’énergie excédentaire sur batteries pour la libérer dans le réseau au besoin. La consommation énergétique du bâtiment sera ainsi réduite au minimum, une application d’IA surveillant de près l’équilibre entre la production, la consommation et le stockage de l’énergie.”

Cet exemple démontre bien que le bâtiment intelligent repose sur la collecte et l’analyse des données pour orienter les décisions.

Dominique : “En effet. C’est également une preuve de l’importance de manipuler ces données avec prudence. Nous partageons les mêmes valeurs que BESIX à cet égard. Lorsque nous enregistrons des données dans le cadre d’applications de smart building, nous le faisons toujours anonymement, nous recourons au cryptage, etc.”

L’espace de travail numérique.

Téléchargez l’ebook gratuit

BESIX est le plus grand groupe de construction de Belgique. L’entreprise existe depuis plus d’un siècle et est devenue un acteur mondial du secteur. Parmi ses références, citons le Parlement européen à Bruxelles, le Burj Khalifa à Dubaï (la plus haute tour du monde) et le stade Al Wakrah pour la coupe du monde de football de 2022 au Qatar. BESIX emploie 15.000 collaborateurs.

Rik Vandenberghe a suivi des études d’ingénieur commercial à Louvain. Il a fait carrière dans le secteur bancaire, jusqu’à devenir CEO d’ING Belgium. Il assume le rôle de CEO de BESIX depuis 2017

Dominique Leroy a suivi des études d’ingénieur commercial à la Solvay Business School. Elle a travaillé pendant 20 ans chez Unilever Belgium, dont quatre ans au poste de Managing Director. Elle a rejoint Proximus en 2012 et y revêt depuis 2014 la fonction de CEO.

One

Le magazine IT de Proximus qui s’adresse aux CIO et professionnels IT actifs dans les PME. 

Les autres articles de One

Rubriques

 

Contactez-nous

Nos collaborateurs sont prêts à vous aider !