Les 10 plus grandes menaces pour la sécurité en 2020

Publié le 24/01/2020 dans Inspiration

Les 10 plus grandes menaces pour la sécurité en 2020

Internet of Things, intelligence artificielle, apprentissage automatique : les nouvelles technologies sont partout. Hélas, elles donnent des ailes aux cybercriminels. Voici les 10 tendances et menaces en matière de sécurité à surveiller en 2020.

1. Phishing d’un autre niveau

Pour votre entreprise aussi, le phishing – ou hameçonnage – restera la menace n° 1 en 2020. Cette forme de cyberattaque doit son succès à sa cible de prédilection, les personnes. Les attaques, de plus en plus sophistiquées, se déplacent aujourd’hui vers les SMS, les réseaux sociaux et les plateformes de gaming. Même les professionnels les plus aguerris et les messageries les mieux sécurisées peuvent être bernés. Un seul clic suffit pour installer un malware, qui s’introduit discrètement dans votre réseau et mène d’autres attaques depuis l’intérieur de votre entreprise.

2. Attaques ciblées par ransomware

2020 sera l’année du ransomware, ou rançongiciel. Ces 12 derniers mois, plusieurs entreprises belges ont été victimes de ce type de cyberattaque. Même si elles cibleront davantage Linux ou le cloud que Windows, le système d’exploitation de Microsoft n’est pas à l’abri des pirates. Ils ne savent que trop bien que beaucoup d’entreprises ne se protègent pas suffisamment contre des familles de malware qui sévissent pourtant depuis des années. Aux yeux des cybercriminels, le facteur humain est le maillon faible de toute stratégie de sécurité.

Téléchargez le guide Managed Security Services et découvrez comment Proximus peut protéger votre environnement IT en tout ou en partie.

Téléchargez l’e-book

3. Frappes depuis les forums internet

Les forums sont toujours aussi populaires sur le net, y compris au sein de la communauté des cybercriminels. Leurs plateformes se multiplient et les recrues pullulent. Les pirates traquent leurs victimes sur les forums ordinaires et tentent de leur subtiliser des informations sur les entreprises pour lesquelles elles travaillent en leur offrant de l’argent, en leur posant des questions anodines ou en les menaçant de publier des informations compromettantes. Les cyberattaques utilisant des données issues de forums devraient augmenter en 2020.

4. BYOD et dispositifs portables : les appareils mobiles, ces cibles faciles

Tendance appelée à gagner en popularité en 2020, le Bring Your Own Device (BYOD) s’étend à présent aux tablettes, smartphones et autres dispositifs portables tels que les smart watches et autres appareils utilisant des capteurs. Le problème, c’est que les appareils mobiles sont des cibles faciles pour les cybercriminels. Protéger votre réseau est plus que jamais un défi majeur.

Gestion et protection des appareild mobiles

Lisez plus

5. L’intelligence artificielle et l’apprentissage automatique : une arme à double tranchant

Les cybercriminels s’intéressent à toutes les (nouvelles) technologies. L’intelligence artificielle et l’apprentissage automatique n’échappent pas à la règle. Ils les utilisent pour scanner les réseaux à la recherche de points vulnérables et développer des malwares toujours plus efficaces. La plupart des techniques de détection des virus étant fondées sur une logique humaine, elles sont incapables de protéger tous les nouveaux appareils et technologies contre cette nouvelle menace. Toutefois, nous pouvons retourner ces armes contre les cybercriminels : l’intelligence artificielle et l’apprentissage automatique sont en effet capables d’identifier ces menaces en temps réel et de bloquer proactivement leur propagation.

6. 5G et IoT : encore plus de risques pour la sécurité

Un internet encore plus rapide, des milliards d’objets connectés en temps réel : le réseau 5G est la porte d’entrée rêvée pour les cybercriminels qui ont jeté leur dévolu sur votre réseau et votre entreprise. 5G et IoT font émerger de nouvelles menaces qui exigent la prise de mesures inédites.

7. Drones : nouvelle cible des pirates

Les drones sont appelés à générer des milliards d’euros d’investissements au cours des prochaines années. Ce succès les placera directement dans la ligne de mire des cyberattaques. Au final, un drone n’est ni plus ni moins qu’un appareil IoT équipé d’un logiciel qui collecte et enregistre des informations sensibles. Que voient les drones, quelles données stockent-ils, comment ces informations peuvent-elles être détournées ? Protéger ces données est l’un des plus grands défis de 2020. Quelles infos peuvent-ils garder, qui gère l’accès à ces données, qui doit les protéger ?

8. Biométrie : un faux sentiment de sécurité

Plus sûre que les méthodes d’authentification traditionnelles, la biométrie a le vent en poupe. Empreintes digitales, reconnaissance faciale ou d’iris, authentification multifactorielle : toutes ces données biométriques ne doivent pas moins être codées, et les actifs sous-jacents dûment sécurisés. Il en va de même pour les jetons d’authentification réseau qui sont générés. Et c’est précisément à eux que s’intéressent les pirates. Un jeton piraté leur permet en effet d’accéder à votre environnement IT et à vos données sensibles.

9. Pénurie grandissante d’experts en cybersécurité

Vous l’aurez compris, le nombre de cyberattaques ne va cesser d’augmenter en 2020. Seuls les experts en cybersécurité les plus chevronnés sont capables d’imaginer des stratégies de défense réellement efficaces. Mais ceux-ci ne courent pas les rues. Des possibilités existent pour pallier cette pénurie, comme faire appel à un expert externe ou investir dans la formation du personnel, mais elles ne sont que des gouttes d’eau dans l’océan. Avec le temps, il sera de plus en plus difficile de trouver le profil recherché.

Découvrez comment Proximus analyse, sécurise et assure le suivi votre réseau IT.

10. Guerre froide des réseaux entre Orient et Occident

Vous pensiez que l’internet était un seul grand réseau international ? En 2019, cette illusion s’est vue brisée par l’apparition de frontières et d’obstacles. Test d’un réseau national ‘débranché’ en Russie, censure et blocages en Iran ou en Chine, guerre engagée contre Huawei par les États-Unis, qui accusent Pékin d’utiliser la 5G à des fins d’espionnage : les exemples sont légion. Alors que la prochaine présidentielle américaine approche, les électeurs se laissent influencer par les ‘fake news’. Autant de développements qui mettent en péril la collaboration internationale en matière de cybersécurité et facilitent indirectement la tâche des personnes mal intentionnées.

Experts

Nos experts vous tiennent au courant des dernières nouvelles et tendances pour les professionnels de l'ICT.

Les autres articles de Experts