Les données au service de la sécurité sur le Tour des Flandres

Publié le 25/04/2019 dans Actualité

Les données au service de la sécurité sur le Tour des Flandres

Le Tour des Flandres pose un certain nombre de défis en termes de sécurité. Cette année, les forces de l’ordre ont pour la première fois eu recours à Proximus Realtime Crowd pour surveiller la foule.

Plus qu’une simple course

Chaque année, des centaines de milliers de spectateurs viennent s’installer le long du parcours du Tour des Flandres, dont l’épicentre se situe dans la région vallonnée des Ardennes flamandes. Si cet événement est si différent des autres, c’est en raison de son caractère dynamique : tout comme les coureurs, la foule se déplace elle aussi le long d’un parcours de 260 kilomètres.

Proximus Realtime Crowd Management permet aux services de sécurité de savoir exactement où se trouve la foule et comment elle se déplace. Pour cela, le système exploite les signaux des téléphones mobiles captés par Proximus. Il est donc possible de déterminer avec précision, à l’aide d’une extrapolation du réseau mobile, combien de personnes se trouvent à tel ou tel endroit à un moment donné.

Utilisez des données de localisation à votre avantage.

Proximus Analytics

9h30 : Centre de crise d’Audenarde

Durant le Tour des Flandres, la police, les pompiers et les services d’aide médicale sont chacun présents dans un dispatching de la caserne des pompiers d’Audenarde. Ils examinent les images des caméras de sécurité et suivent de près les données générées par Proximus Realtime Crowd Management. Des dashboards et des heatmaps permettent de visualiser la situation sur le terrain.

Si une zone est bleue, cela veut dire qu’elle est relativement calme, tandis que l’orange ou le rouge indiquent qu’elle est déjà fort fréquentée. Les planificateurs d’urgence qui doivent veiller à la sécurité jouent un rôle crucial, puisqu’ils doivent assurer la liaison entre les différents services de secours. Ils se réunissent toutes les deux heures pour évaluer notamment les mouvements le long du parcours.

Des informations précises

Tom De Bleeckere fait partie des planificateurs d’urgence chargés de veiller à la sécurité. “Nous assurons non seulement la sécurité sur le parcours et aux alentours, mais nous devons également réagir de manière adéquate en cas d’incident dans le public, si un spectateur fait une crise cardiaque ou qu’un incendie se déclenche dans une habitation, par exemple. Cela exige des mois de préparation et un suivi continu pendant la course.

Toutes les technologies qui peuvent nous y aider sont les bienvenues. Une fois de plus, il est essentiel de tout mesurer afin de tout savoir.” Les données en temps réel possèdent donc une valeur non négligeable.

Luc Dhoest, de la police fédérale de Flandre-Orientale : “Par le passé, nous déterminions nous-mêmes le nombre de personnes présentes sur base des observations de notre personnel sur terrain et à l’aide des images enregistrées par les caméras. Mais il y avait une plus grande marge d’erreur. Proximus Realtime Crowd Management nous permet d’avoir une idée beaucoup plus claire de la situation. Les informations nous indiquent si nous devons sécuriser davantage les endroits très fréquentés ou encore fermer une rue. C’est également une belle base sur laquelle nous pourrons continuer à travailler l’an prochain.”

Luc Cogneau, Sales Account Executive chez Proximus: “En plus des antennes fixes, nous avons installé quelques modèles mobiles supplémentaires pour améliorer encore plus la précision. Pour autant que je sache, c’est la première fois qu’une organisation de notre pays peut mesurer l’affluence à une telle échelle.”

La technologie nous permet de savoir si nous devons ou non sécuriser davantage certaines zones très fréquentées.

Luc Dhoest, police fédérale de Flandre-Orientale

author

Comment fonctionne Proximus Realtime Crowd Management?

Savoir où se rend la foule lorsqu’elle arrive dans une ville ou assiste à un événement et identifier l’origine des visiteurs est un travail de précision et de longue haleine. Avec Proximus Realtime Crowd Management, les autorités locales ou les organisateurs vérifient combien de personnes se trouvent exactement à un endroit donné. Ils peuvent ainsi anticiper et gérer en temps réel la sécurité et la mobilité.

La course bat son plein

Les coureurs redoublent eux aussi d’efforts. Le peloton se dirige à présent vers l’une des montées les plus célèbres de Flandre. Sur les côtés du mur de Grammont, la foule en délire encourage à pleins poumons leurs héros. Huit mille fans ont fait le déplacement pour assister en direct au spectacle.

14h45 : pendant ce temps-là, dans le Centre de crise…

Les forces de l’ordre du Centre de crise ne prêtent bien entendu aucune attention au bras de fer auquel se livrent les ténors de la petite reine. C’est sur ce qui se déroule autour du parcours qu’elles se concentrent. Le nombre de zones rouges qui apparaissent sur les heatmaps a augmenté, et les chiffres absolus viennent le confirmer. Lors du deuxième passage, nous recensons 38 600 personnes sur le Vieux Quaremont et le Paterberg.

Joost Duhamel, chef de corps de la zone de police des Ardennes flamandes : “Grâce au support visuel que nous offrent les images des caméras, nous avons pu déduire qu’il y a quelques heures, une grande foule s’est encore dirigée vers le Vieux Quaremont et le Paterberg. Il s’est avéré que la place du Quaremont était surpeuplée, suite à quoi nous avons décidé de canaliser la foule qui se trouvait autour de la place vers la zone prévue pour le public.

Les données de Proximus Realtime Crowd Management nous permettent d’avoir une vue d’ensemble complète sur la zone de sécurité, d’anticiper les points de saturation et de cartographier bien mieux la foule. C’est un précieux outil de crowd control.”

Nous pouvons à présent mieux anticiper les points de saturation.

Joost Duhamel, chef de corps de la zone de police des Ardennes flamandes

16h40 : Dernier passage du Vieux Quaremont et du Paterberg !

La foule a encore grossi. Pas moins de 39.750 spectateurs observent sur place Alberto Bettiol distancer ses concurrents. Il y a donc 7.650 personnes en plus que lorsque les coureurs sont passés ici pour la première fois à 13h23.

17h : Bettiol remporte le Tour des Flandres

L’Italien Alberto Bettiol a créé l’une des plus grandes surprises de l’histoire récente du Tour des Flandres. Il s’est échappé en solitaire avant de finalement franchir la ligne d’arrivée à Audenarde, où 13.000 fans surexcités l’attendaient pour l’acclamer comme il se devait.

Comment pouvons-nous vous aider ?

Contactez-nous

Identification des spectateurs étrangers

Nous avons reconnu le long du parcours des drapeaux de très nombreux pays. Une présence internationale que confirment aussi les données de Proximus Realtime Crowd Management, qui identifie de manière anonymisée l’origine des visiteurs. La technologie permet de compter le nombre de fans étrangers qui viennent assister au Tour des Flandres, et de savoir dans quelles villes et communes ils séjournent. Comme bien d’autres, Marnic Demeulemeester, le bourgmestre d’Audenarde, avait déjà souligné la valeur énorme que de telles données revêtent d’un point de vue touristique.

Proximus avait déjà utilisé Realtime Crowd Management pour cartographier le public de la Nokere Koerse.

Durant son carnaval, la ville d’Alost suit elle aussi de près la densité et les mouvements de visiteurs afin de gérer la sécurité de façon dynamique. Christoph D’Haese, son bourgmestre, nous explique la manière exacte dont il procède.

Lire l’interview

Experts

Nos experts vous tiennent au courant des dernières nouvelles et tendances pour les professionnels de l'ICT.

Les autres articles de Experts