Création de valeur dans l’économie de plateforme

Publié le 23/11/2018 dans Inspiration

Création de valeur dans l’économie de plateforme

La transformation opérationnelle n’existe pas sans transformation numérique. Avec l’engouement pour la blockchain et les API, les entreprises ont besoin de comprendre leur valeur. À quoi devez-vous être attentif ?

Software is eating the world. Tout processus ou service qui nous vient à l’esprit existe en version numérique, ou presque. “Aujourd’hui, le cloud n’est plus uniquement utilisé pour sa puissance de calcul ou pour du stockage”, explique Jan Manssens, Directeur Strategy, Growth & Innovation chez Proximus. “Des applications complexes comme la blockchain et le machine learning peuvent également y être hébergées.” Il est dès lors possible de créer rapidement de nouvelles solutions. “Ce qui avant était lancé sur le marché comme simple produit est aujourd’hui aussi disponible comme logiciel service. Et comme ce logiciel interagit souvent avec le produit physique, la valeur du tout dépasse celle de la somme des parties.” En assez peu de temps, l’évolution vers des logiciels en tant que services (SaaS) a favorisé l’émergence d’écosystèmes informatiques, dont les plus connus sont IBM Cloud, SAP HANA, Microsoft Azure ou encore Amazon Web Services.

Pourquoi y a-t-il un tel engouement pour la blockchain ? Frank Verhaest, CEO van Isabel Group, explique.

Tout sur l’engouement pour la blockchain

La chaîne de valeur dans sa globalité

“Simultanément, les entreprises commencent à prendre conscience de la valeur potentielle”, observe Jan Manssens. “Optimiser la disponibilité des données et les relier à d’autres sources d’informations crée de nouvelles possibilités.” Et c’est justement là que réside le défi majeur des acteurs de plateforme : réduire au maximum les obstacles. “Lorsqu’elle décide de se lancer dans un modèle de plateforme, l’entreprise fait un choix stratégique. La plateforme doit représenter tous les maillons de la chaîne de valeur et répercuter cette dernière sur les différents maillons et acteurs. C’est fondamental.” Cet exercice va bien au-delà de la numérisation des outils et services. “Les solutions numériques seules — chacune basée sur sa propre delivery sheet — ne suffisent pas. La numérisation doit s’infiltrer jusqu’au coeur de l’entreprise. Centralisez les services et produits numériques au sein d’une plateforme et là, vous écrirez une tout autre histoire. ”

L’économie de plateforme fonctionne dans les deux sens : vous pouvez y utiliser des services ou y développer des solutions et les proposer à d’autres utilisateurs.

Jan Manssens, est Directeur Strategy, Growth & Innovation chez Proximus.

author

Travailler avec des API

Proximus EnCo soutient cette évolution. Sur la plateforme, les développeurs ont directement accès aux technologies de Proximus et de partenaires, via des API ou interfaces de programmation. Avec les API, vous créez aisément de nouvelles solutions par une combinaison de modules. Elles vous permettent d’être plus réactif. “Les idées du CIO ? Trop chères et dépassées !”, nous direz-vous. Pourtant, l’approche IT classique n’offre pour ainsi dire que des solutions à des problèmes du passé. “En intégrant les API à sa réflexion, l’IT se met au service des entreprises. Les possibilités de la plateforme Proximus EnCo sont multiples : vous pouvez accéder à des solutions, mais aussi développer des applications. Loin de se limiter à votre usage personnel, ces applications sont accessibles à d’autres utilisateurs externes via la plateforme.”

En quête de valeur

L’économie API crée une nouvelle forme de liberté et de flexibilité. Elle offre des nouvelles opportunités, mais menace les fournisseurs de solutions intégrées déjà sur le marché. “Dans le modèle de plateforme, vous n’avez pas besoin de vous procurer une suite logicielle complète pour votre logistique”, donne Jan Manssens à titre d’exemple. “Une fonctionnalité bien spécifique comme l’API pour l’estimation de l’heure d’arrivée suffira probablement.” Cet exemple illustre à merveille les défis que les API posent aux fournisseurs actuels. “L’économie de plateforme est loin de leur modèle commercial habituel. En clair, ils doivent d’abord comprendre d’où découle la valeur avant d’évaluer ce qu’ils mettent sur la plateforme.” Quoi qu’il en soit, trop de prudence ne rapportera rien. “De nos jours, toute transformation opérationnelle est une transformation numérique”, conclut Jan Manssens. “Idéalement, les entreprises traduisent leur transformation en une spin-off et la revendent à d’autres entreprises via la plateforme.”

Jan Manssens est Directeur Strategy, Growth & Innovation chez Proximus.

One

Le magazine IT de Proximus qui s’adresse aux CIO et professionnels IT actifs dans les PME. 

Les autres articles de One