SNCB : la nouvelle normalité comme source d’opportunités

Publié le 22/07/2020 dans Récits de clients

SNCB : la nouvelle normalité comme source d’opportunités

Suite à la crise sanitaire, la SNCB voit dans la nouvelle normalité des opportunités liées à l’organisation du travail et au numérique.

Agir vite en situation inédite

“Le mot d’ordre a été d’agir rapidement et conformément aux directives du Conseil national de sécurité. Le second défi était de communiquer clairement vers nos voyageurs et nos 18.000 collaborateurs, ces derniers étant en grande partie décentralisés.” L’objectif de Jihane Annane, directrice Corporate Communication & Public Affairs à la SNCB reste clair : rassurer et informer de manière continue ses différents publics dans le cadre du service et de la sécurité.

Quelle sera la nouvelle normalité dans le monde des entreprises ?

Les entreprises se réinventent

L'impact de la pandémie sur la santé publique est énorme. Comment s'organisera-t-on à l'avenir ? Les membres de la direction d'AZ Groeninge partagent leurs expériences.

Plus d'infos sur AZ Groeninge

Une offre en mouvement

En tant que secteur essentiel, la SNCB n’a jamais interrompu ses services. C’est l’offre qui a été revue : “Notre offre s’est adaptée aux différentes phases du confinement et du déconfinement. À quelques exceptions près, l’offre connaît un retour à la normale. Mais l’heure est surtout à l’analyse, au retour d’expérience et à l’anticipation d’une éventuelle nouvelle vague”, souligne Jihane Annane.

Nouvelle organisation du travail

Comme pour nombre d’organisations, le télétravail était la norme pour les fonctions éligibles. Dans le cas de la SNCB, il ne concerne pas la majorité de l’effectif, mais néanmoins, Jihane Annane annonce de nouvelles politiques de travail. “Les changements créent des opportunités en termes d’organisation du travail. Je m’attends à ce que l’exception devienne la règle, et un premier sondage interne le prouve : 92 % des collaborateurs sont favorables au travail à distance, contre 70 % avant la crise du coronavirus !”

Une offre flexible

Si la SNCB a confirmé sa volonté d'augmenter son offre de trains de 4,7 % d’ici 2023, Jihane Annane confirme pour sa part que l’avenir sera également modelé par la nouvelle organisation du travail des entreprises de notre tissu économique. “Le volume ainsi que le flux de voyageurs seront impactés et évolueront. Les horaires plus flexibles auront probablement un impact également sur les heures de pointe, et il faudra une offre/des produits encore plus flexible.

La technologie au service de la sécurité

Au sein de la SNCB, l’initiative la plus orientée vers la nouvelle normalité est l’Innovation Lab : “Nous examinons, par exemple, la possibilité de créer une application qui permettrait de visualiser le taux d’’occupation de nos trains. Cela nous permettrait de donner une idée à nos voyageurs de l’’occupation de leur train afin qu’ils puissent décider d’embarquer ou pas, et de répondre également à leur souci légitime de distance de sécurité en ces temps de crise sanitaire”, annonce Jihane Annane.

Vers une mobilité (encore) plus intelligente

“Mon plus grand souhait est que notre organisation soit en phase intégrale avec les nouvelles normes et les nouvelles formes de mobilité. Le train est et reste un transport public, durable, et sûr. Il était nécessaire avant la crise, l’a été pendant la crise et le restera demain. Nous devons redonner confiance aux voyageurs. Je parle ici d’une responsabilité collective pour que le train reste la colonne vertébrale de la mobilité.”

Un environnement de travail digital qui aide les collaborateurs à travailler de chez eux peut faire une différence de taille pour votre entreprise et pour l'économie.

Soutenir la collaboration digitale

One

Le magazine IT de Proximus qui s’adresse aux CIO et professionnels IT actifs dans les PME. 

Les autres articles de One