La 5G fait avancer les applications pour lunettes intelligentes

Publié le 17/09/2021 dans Innovation

La 5G fait avancer les applications pour lunettes intelligentes

Du chef de chantier ou technicien au chirurgien : grâce aux lunettes intelligentes, ils voient plus que ce que montre la réalité. Les applications de réalité mixte de Mr. Watts leur permettent un travail plus précis et efficace.

Mr. Watts développe des applications pour HoloLens, le casque de réalité mixte de Microsoft. L’objectif de la société de logiciels est très simple : offrir plus d’efficacité aux activités de ses clients. Ceux-ci sont issus principalement du secteur du bâtiment, de l’industrie manufacturière, de la logistique et de l’imagerie médicale. “Le bâtiment s’y est mis très vite”, déclare Wouter Martens, CTO de Mr. Watts.

“Les lunettes intelligentes permettent de faire du spatial computing : utiliser un programme informatique directement intégré à (et comprendre parfaitement) l’espace qui nous entoure. Les informations digitales sont combinées à des objets physiques. Par exemple, lorsqu’on parcourt un bâtiment avec l’HoloLens, on peut ‘cliquer’ sur une porte d’ascenseur physique, ce qui affiche un écran virtuel présentant diverses informations. Le digital se mêle au physique, et ceci permet entre autres de visualiser, sur un chantier, des plans d’une manière réaliste et entièrement nouvelle.”

Les lunettes intelligentes permettent de faire du spatial computing : utiliser un programme informatique directement intégré à l’espace qui nous entoure, de sorte à pouvoir visualiser des plans d’une manière réaliste.

Wouter Martens, CTO de Mr. Watts

Le secteur des soins de santé montre lui aussi un vif intérêt pour les applications pour lunettes intelligentes. “C’est un appareil très clinique”, explique Wouter Martens. “On n’a pas besoin d’y toucher.” La réalité mixte doit entre autres permettre de projeter sur le corps un scan digital.

“Ce type d’application est encore en plein développement, mais ses avantages sont incontestables. Ainsi, la réalité mixte permettra l’avènement de toutes nouvelles formes d’opérations et techniques. L’HoloLens peut également être utilisé pour assister les médecins à distance lors d’opérations à l’étranger. Les lunettes intelligentes permettent d’interagir en temps réel, et donc de faire l’économie de considérables frais de déplacement.”

Hooyberghs, filiale de B&R Bouwgroep, utilise déjà l’application pour HoloLens de Mr. Watts pour visualiser des modèles 3D sur chantier.

Découvrez l’histoire de Hooyberghs

Un système ouvert

En se focalisant sur l’HoloLens, Mr. Watts fait un choix clair. “D’autres fournisseurs sont actifs dans les lunettes intelligentes, ainsi que des entreprises comme IBM, Lenovo et HP. Mais nous nous adressons très spécifiquement au monde des entreprises. L’HoloLens présente l’avantage de faire partie de l’écosystème de Microsoft, plus étendu. En outre, le logiciel qui tourne sur l’HoloLens est très ouvert.” Ceci constitue un important avantage, Mr. Watts développant des solutions sur mesure.

La 5G permet la connexion des données en temps réel entre la puissance de calcul du centre de données et les lunettes intelligentes.

Wouter Martens, CTO de Mr. Watts

La 5G change la donne

Selon les estimations générales, l’arrivée de la 5G va sensiblement accélérer l’adoption des applications pour lunettes intelligentes. “Une telle solution de réalité mixte pour le secteur du bâtiment, par exemple, s’appuie sur le rendu de lourds modèles 3D”, poursuit Wouter Martens. “L’application adapte le rendu dès que l’on tourne la tête.” Simplement, le travail de calcul nécessaire à cet égard ne se fait pas dans les lunettes elles-mêmes, mais dans le cloud.

“La 5G permet la connexion des données entre la puissance de calcul et les lunettes. Lorsque vous bougez la tête, les lunettes envoient ces informations et reçoivent en retour le calcul adapté.”

Ce trafic de données se déroule en temps réel via la 5G. Wouter Martens affirme donc sans détour qu’elle change véritablement la donne. “La 5G transmet la puissance du centre de données vers le lieu où vous vous trouvez : sur chantier, en mer, n’importe où.” Et puisque la 5G permet de découper le réseau, tout ceci se fait de façon extrêmement sûre. “Nous entrons ainsi véritablement dans l’ère du in the field computing.”

Écosystème

Mr. Watts existe aujourd’hui depuis près de deux ans et compte six collaborateurs. Mais la petite start-up ne travaille pas vraiment seule. “Nous travaillons en étroite collaboration avec Proximus”, précise Wouter Martens. “Nous croyons en le potentiel de l’écosystème de Proximus.” Alors que le nom de Proximus met en confiance les clients potentiels d’applications pour lunettes intelligentes, Mr. Watts se charge des idées innovantes.

“Proximus nous offre une véritable opportunité. Collaborer avec les experts de Proximus – entre autres dans le cadre de la plateforme d’innovation 5G – nous permet de réagir rapidement ensemble.” Ce partenariat s’inscrit ainsi parfaitement dans l’ambition de Mr. Watts. “Nous souhaitons poursuivre notre développement pour devenir le premier partenaire d’intégration d’applications pour lunettes intelligentes.”

Mr. WattsNouvelle fenêtre est une spin-out de la société de logiciels anversoise icapps. Le nom de l’entreprise fait référence à Wade Watts, le personnage principal du roman de science fiction ‘Ready Player One’ d’Ernest Cline, adapté au cinéma par Steven Spielberg en 2018.

Wouter Martens a étudié le multimédia et les technologies de communication à Howest. Il est cofondateur et CTO de Mr. Watts.

One

Le magazine IT de Proximus qui s’adresse aux CIO et professionnels IT actifs dans les PME. 

Les autres articles de One