×
×

La transformation digitale en bonne progression dans la santé

par Proximus teamProximus03/07/2018

La transformation digitale en bonne progression dans la santé
Le patient est central. C’est l’objectif prioritaire des responsables TIC du secteur hospitalier lorsqu’ils évoquent la transformation digitale.

Voulez vous en savoir plus sur la santé numérique ?

Livre blanc  Découvrez tout sur l’E-santé

L’autonomie du patient

“Notre transformation digitale est en bonne progression. Notre prochaine étape est l’implémentation d’applications mobiles qui vont répondre à une demande de proactivité aussi bien de la part du patient, que du corps médical. Je pense ici à des solutions très concrètes dans le cadre de l’insuffisance cardiaque qui vont nous permettre d’éviter les situations d’urgence.”, explique Marc Thonard, Responsable Infrastructure du CHR de la Citadelle.

Un moyen, pas une finalité

Pour les Cliniques universitaires Saint-Luc, place à une plateforme IT intégrée et au dossier médical centralisé. “Je constate que dans notre secteur, les outils digitaux se sont développés rapidement mais à des vitesses différentes. Notre prochain défi consiste à les intégrer, à aligner les technologies. Entre autres, grâce à la vidéoconférence et à la solution FMU de Proximus pour l’intégration des moyens fixes et mobiles. Croyez-moi, la digitalisation en soi ne servirait à rien si elle n’apportait pas une réelle valeur ajoutée. Elle doit rester un moyen, pas une finalité”, affirme Jacques Rossler, CIO des Cliniques universitaires Saint-Luc.

Vers une collaboration interdisciplinaire

À Auderghem, l’Hôpital Delta a servi de déclencheur pour créer un site hyperconnecté. “Nous vivons un basculement majeur entre le monde analogique et le monde numérique, au profit de la médecine de demain. L’objectif est de tout connecter au dossier centralisé de l’hôpital. Notre prochain challenge sera d’assurer une collaboration interdisciplinaire au niveau du dossier médical. Toujours dans le respect de notre approche qui place le patient au centre, et non plus le médecin. Une nuance qui a son importance”, déclare Olivier Remacle CIO du Chirec.

Plus d'informations sur:

  • transformation numérique
  • E-Health

Filtrage de Nouvelles par :

Autres nouvelles

Contactez-nous

Nos collaborateurs sont prêts à vous aider !

Contactez-nous