L’edge computing : l’arrivée d’une innovation de taille

Publié le 09/04/2020 dans Solutions et services

L’edge computing : l’arrivée d’une innovation de taille

L’edge computing signifie littéralement que les données sont traitées en périphérie du réseau où elles ont été générées. Quatre spécialistes expliquent ce que l’edge computing peut signifier pour votre entreprise.

“Dans l’edge computing, l’infrastructure est proche de l’utilisateur final, mais les services cloud le sont aussi”, explique Ivo Haagen, Product Manager et Azure Practice Lead Benelux chez Proximus. “Chez Microsoft, ces services cloud peuvent par exemple être activés dans une box prédéfinie. L’entreprise dispose en effet de services de données et de possibilités d’IA grâce au machine learning. Si vous construisez votre propre matériel, c’est à vous d’assurer le fonctionnement du logiciel.”

Proximus et Microsoft rendent l’edge computing plus accessible

Patrick Faut et Mathieu Van den Mooter de Microsoft : “Microsoft et Proximus rassemblent leurs forces pour accélérer la transformation digitale et l’innovation du secteur télécom belge. Depuis 2017, grâce à la collaboration de Microsoft et Proximus, nous pouvons offrir un service de bout en bout à nos clients. Grâce à des emplacements en bordure de réseau, nous rapprochons les fonctions du cloud public et nos clients. Ceci grâce à Microsoft Technology Framework qui nous permet d’utiliser et de partager plusieurs applications.

Proximus peut ainsi offrir un support uniforme et élargir son portefeuille à de nouvelles fonctionnalités comme l’IA, le ML et l’IoT. Nous pensons que cela aura une énorme potentiel pour l’edge computing dans les années à venir. Certains secteurs (distribution, segments liés à la robotique…) surferont plus vite sur cette nouvelle tendance que d’autres.

Edge est un complément parfait au public cloud, pour l'IA, les vidéos et les réseaux privés 5G

Julien Marlair, Business Development and Innovation Manager chez Proximus : “En clair, les clients qui utilisent des composants edge peuvent héberger des services d’une grande complexité là où ils en ont vraiment besoin. Pour les innovations qui exigent un traitement rapide des données, comme l’IA, la 5G ou l’analyse vidéo, il vaut mieux combiner le cloud à une infrastructure edge. Il s’agit de disposer du bon service au bon endroit.”

En clair, les clients qui utilisent des composants edge peuvent héberger des services d’une grande complexité là où ils en ont vraiment besoin.

Julien Marlair, Business Development and Innovation Manager chez Proximus

author

Cinq avantages :

  1. L’edge computing garantit une latence réduite des applications. Le traitement des données à proximité de l’endroit où elles sont générées écourte le temps de réponse. “Et ce facteur temps est crucial, notamment pour les véhicules autonomes. On préférera en effet éviter qu’un véhicule freine une milliseconde trop tard face à un obstacle”, relève Patrick Faut, Partner Development Manager chez Microsoft.
  2. Stocker et traiter localement les données permet de réduire les coûts de connectivité. Le traitement local des flux vidéo, par exemple, diminue considérablement la consommation de bande passante.
  3. Les données sont stockées localement et traitées. Dans certains, cas cela peut être important lorsqu’il y a des réglementations légales.
  4. Associé au cloud, l’edge computing est donc la solution à privilégier pour garantir la stabilité et la résilience des systèmes.
  5. Les solutions edge ont une empreinte écologique moindre comparée à celle de votre propre centre de données, puisque seule la puissance de calcul nécessaire est utilisée.
En notre qualité de fournisseur de services IT et de connectivité, nous avons l’avantage de pouvoir garantir la sécurité des dispositifs et des données.

Ivo Haagen, Product Manager Azure Practice Lead Benelux chez Proximus

author

Anonymiser les données sensibles grâce à l’edge computing

L’edge computing se révèle très utile dans les entreprises qui traitent des données sans infrastructure partagée. “Pensez aux hôpitaux ou aux ‘régions intelligentes’ qui conservent des images vidéo pour des analyses ultérieures. Grâce à l’edge computing, vous pouvez anonymiser ces données avant de les stocker dans le cloud, de manière à garantir le respect de la vie privée, même en cas d’analyse ultérieure”, explique Mathieu Van den Mooter, Government Business Lead chez Microsoft.

Protection de la vie privée

“La sécurité et la protection de la vie privée sont une priorité, tant dans le cloud public que dans l’edge computing. Nous nous conformons toujours au RGPD et aux réglementations en vigueur dans l’industrie, et nous poussons en outre les entreprises à créer des normes qui anticipent les nouvelles technologies”, souligne Mathieu Van den Mooter. Ivo Haagen remarque qu’en sa qualité de fournisseur de services IT et de connectivité, Proximus a l’avantage, grâce à la connectivité de bout en bout de pouvoir garantir la sécurité des dispositifs et des données, contrairement à certaines entreprises.

Élaborer un business case pour trouver la bonne application

Julien Marlair : “Les entreprises qui choisissent l’edge computing doivent renforcer leur infrastructure et cela a un coût. Dans un premier temps, réfléchissez donc bien à l’application dont vous avez besoin. Notre partenaire expérimenté et Proximus Accelerator Codit est l’interlocuteur idéal pour vous aider à élaborer un business case juste et cohérent.”

Technologie Edge Near/Network

Proximus livrera un service unique en Belgique : des Public Edge Zones dans ses propres centres de données. Dans ce modèle, les applications Azure tournent dans les centres de données de Proximus. Grâce à cette approche, les solutions edge sont à la portée d’un plus grand nombre d’entreprises.

Microsoft Azure est une plateforme de cloud computing performante, capable de concevoir et de déployer vos applications de manière cohérente, de gérer vos données en toute transparence et de fournir une expérience homogène dans l'ensemble de votre cloud hybride.

Comment la déployer

Julien Marlair a commencé sa carrière comme ingénieur réseau chez ASTRID. Il est arrivé chez Proximus en 2012. Il a occupé plusieurs fonctions dans l’entreprise. Actuellement, il est Business Development and Innovation Manager. Il mène une réflexion sur les solutions technologiques et innovantes pour les entreprises.

Ivo Haagen est Product Manager et Azure Practice Lead Benelux chez Proximus. Grâce aux différentes fonctions qu’il a exercées, allant de la vente de cloud à l’implémentation et au suivi de projets, notamment au sein du groupe Cronos, de Xylos et d’itnetX Belgium, il a acquis une expérience complète dans le domaine des technologies de cloud public.

Après sept années d'expérience dans le secteur des données et de l'IA, Matthieu Van den Mooter a rejoint Microsoft pour prendre en charge les transformations digitales immédiates. Il est actuellement responsable de la création de partenariats au sein de la filiale belge et luxembourgeoise, principalement avec le secteur public. En tant que Government Business Lead à l'État, il doit créer de la valeur de bout en bout sur la plateforme Microssoft pour le secteur public belge et luxembourgeois.

Patrick Faut a rejoint Microsoft en 2011. Il a commencé comme Solutions Sales Unified Communication. Depuis 2019, il est Partner Development Manager, d'où son lien avec Proximus. Patrick a commencé sa carrière comme Service Engineer Medical Equipment chez Nihon Kohden et a ensuite parfait son expérience pendant 20 ans chez Ericsson.

Experts

Nos experts vous tiennent au courant des dernières nouvelles et tendances pour les professionnels de l'ICT.

Les autres articles de Experts

Rubriques

Contactez-nous

Nos collaborateurs sont prêts à vous aider !