×
×

L'économie du futur s'appelle ‘l’économie de l’imagination’

Publié le 15/10/2018 dans Inspiration

L'économie du futur s'appelle ‘l’économie de l’imagination’

Selon le World Economic Forum, deux tiers des emplois actuels n’existeront plus en 2030. Motif : l’émergence de technologies qui automatisent le travail courant et répétitif à la vitesse grand V.

En s’arrogeant les tâches monotones et répétitives, la technologie nous oblige à miser sur la créativité. Car c’est par l’imagination que l’homme se distinguera. Les plateformes numériques comme YouTube et Instagram, qui reposent entièrement sur la créativité de leurs utilisateurs, sont là pour le prouver. Au même titre que la réalité virtuelle, bel exemple de technologie liée à l’imagination humaine.

Vous vous demandes quels nouveaux emplois accompagne l’avenir?

Hot jobs en 2025

Outsourcing de la pensée rationnelle

Nous sommes à la veille d’une ère nouvelle : celle de l’économie créative – ou économie de l’imagination –, dans laquelle la pensée intuitive et créative génère une valeur économique et nous externalisons la pensée logique et rationnelle pour la confier à l’automatisation.

Une étude de McKinsey révèle que le travail physique prévisible ainsi que la collecte et le traitement des données seront les premiers à céder à l’automatisation. Les tâches les moins technologiquement compatibles sont la prise de décision, la planification, l’interaction humaine et le travail créatif – domaines où l’homme continue à dominer la machine. Nous pouvons donc en déduire que les créateurs, concepteurs et développeurs de produits et services en tout genre seront de plus en plus courtisés.

quote

Dans l’économie de l’imagination, la pensée intuitive et créative génère une valeur économique.

quote

Le pouvoir de l’imagination

Survivre dans l’économie créative exigera de nouvelles aptitudes. Le pouvoir ne sera plus une question de connaissances mais de créativité. L’imagination et la créativité ne relèvent pas exclusivement de talents innés : ce sont des compétences qui s’apprennent et se stimulent. Cette nouvelle économie ne se limitera évidemment pas aux seules fonctions créatrices ou rédactionnelles ; les entrepreneurs, scientifiques, managers, comptables ou experts IT devront aussi se montrer créatifs.

Une évolution dont il convient de tenir compte dès aujourd’hui dans l’enseignement et les formations. Tout comme nous avons, par le passé, privilégié le renforcement du savoir – dans l’économie de la connaissance –, nous devons aujourd’hui faire du renforcement de la créativité un objectif prioritaire.

L’imagination et la créativité nous permettront de donner bientôt un sens nouveau à nos emplois, à notre activité économique. Le pouvoir de l’imagination se révèle aussi dans sa capacité à inventer une vision d’avenir – et à la construire. “La logique vous mènera du point A au point B mais l’imagination vous mènera partout”, disait Einstein. Une théorie plus que jamais d’actualité à l’ère de l’imagination et de l’économie créative.

Découvrez tous sur l’économie créative dans le Proximus One magazine.

Proximus One Magazine

One

Le magazine IT de Proximus qui s’adresse aux CIO et professionnels IT actifs dans les PME. 

Rubriques

Contactez-nous

Nos collaborateurs sont prêts à vous aider !