L’industrie belge du drone en plein envol

Publié le 18/11/2019 dans Inspiration

L’industrie belge du drone en plein envol

Yves Schellekens, Business Group Leader Digital chez Agoria : “Le secteur du drone en Belgique a le vent en poupe. L’offre est abondante, la demande croissante et il est possible de réaliser des tests.”

“De très nombreuses entreprises utilisent des drones, produisent du matériel et des logiciels, dispensent des formations et testent des dispositifs”, dit Yves Schellekens, Business Group Leader Digital chez Agoria.

Et pourtant, cela pourrait aller mieux

“Le secteur manque encore d’ambition et le marché est trop concurrentiel et fragmenté. Les différents acteurs doivent unir leurs forces pour permettre entre autres les investissements majeurs nécessaires. Les choses vont déjà dans le bon sens, notamment parce que le progrès technologique rapide — Intelligence Artificielle, capteurs, etc. — donne naissance à quantité de nouvelles applications telles que les drones autonomes pour le transport de biens et de personnes.”

Nouvelle plateforme d’échange

“La création du Belgian Civil Drone Council en juin dernier constitue une avancée marquante. Cette plateforme d’échange réunit les principaux acteurs publics et privés. Sa priorité est la mise en oeuvre de la nouvelle législation européenne sur les drones pour le 1er juillet 2020 et la délimitation cartographique des espaces où les drones peuvent voler en nombre et en sécurité.”

Drones-as-a-Service représente l’avenir de l’économie du drone, et 80 % de son potentiel commercial.

Yves Schellekens, Business Group Leader Digital chez Agoria

author

Promouvoir un cadre positif

“Les drones volent à basse altitude, ce qui exige, pour des raisons de sécurité, une gestion rigoureuse du trafic comme c’est le cas pour les avions. Nous devons créer un cadre, élaborer des règlements et trouver des solutions pour garantir un déploiement optimal des drones dans notre société. L’acceptation par les citoyens, qui l’associent au bruit, à l’intrusion dans leur vie privée et aux accidents, est un autre défi. Il faut davantage mettre en avant les bons côtés du drone.”

Le drone en tant que service

“Drones-as-a-Service représente l’avenir de l’économie du drone, et 80 % de son potentiel commercial. Les premiers à se développer seront les services à plus forte valeur ajoutée : sauvetages, transport de matériel médical et de nourriture, cartographie et analyse de dégâts... Les applications de niche pourront ensuite devenir rentables.”

400 millions d’euros

“Il est difficile d’estimer la valeur de l’économie du drone. En se basant sur la valeur ajoutée que les drones peuvent générer, Agoria et PwC ont calculé que leur utilisation commerciale dépasserait aujourd’hui les 400 millions d’euros par an en Belgique. Avec une hausse annuelle évaluée à 15 à 20 %, l’avenir est prometteur. Les principaux secteurs concernés seront les infrastructures, le transport et la logistique, la sécurité, les assurances et les médias/divertissements. La 5G va renforcer cette valeur ajoutée.”

“Grâce à la connectivité garantie, les images filmées par les drones pourront être retransmises en direct, et de nouveaux services à haute valeur ajoutée verront le jour.”

Possibilités infinies

“Une chose est sûre : les possibilités sont immenses. Jusqu’ici, les drones récoltaient surtout des données. Bientôt, les drones seront de véritables robots volants capables d’effectuer des missions : travaux de soudure, réparations dans des endroits difficiles d’accès, etc. Et imaginez ce que des dizaines de drones pourraient faire ensemble.”

La législation européenne, catalyseur de l’économie du drone

“La Belgique est encore freinée par une législation assez restrictive qui interdit presque tout, sauf dérogation, payante bien sûr. Heureusement, le ministre de la Mobilité autorise les entreprises qui lui présentent un dossier solide à mener des tests grâce auxquels de nombreux projets ont vu le jour. La législation européenne suit un autre principe en autorisant presque tout. À nous de voir grand. L’infrastructure et les acteurs sont là pour créer, tester et commercialiser les nouvelles applications qui nous propulseront dans l’élite mondiale.”

Agoria, première fédération sectorielle de Belgique, représente 2.000 entreprises technologiques et 350.000 travailleurs. Forte de 200 collaborateurs, la fédération a pour mission d’améliorer notre qualité de vie grâce aux technologies.

Yves Schellekens est ingénieur commercial. Il a travaillé pendant 21 ans au sein de l’entreprise IT américaine EDS, dont il a été le directeur pour la Belgique et le Luxembourg. Après trois années passées à la tête de Fujitsu Services et comme associé chez CSC, il est arrivé chez Agoria, où il occupe le poste de Business Group Leader Digital et siège pour Agoria au conseil exécutif du Belgian Civil Drone Council.

La police et les pompiers utilisent de plus en plus souvent des drones pour contrôler et garantir la sécurité.

Drones assistent les services d’urgence

One

Le magazine IT de Proximus qui s’adresse aux CIO et professionnels IT actifs dans les PME. 

Les autres articles de One