×
×

Alost : le location based crowd management augmente la sécurité

Publié le 28/09/2018 dans Récits de clients

Alost : le location based crowd management augmente la sécurité

Lors de son carnaval, la ville d’Alost adopte une approche dynamique de la sécurité en modélisant la densité et les mouvements du public. À terme, le bourgmestre souhaite faire de ce système de localisation destiné aux événements un élément structurel de la coordination de la sécurité.

Le carnaval d’Alost est inscrit au patrimoine de l ’humanité de l’UNESCO. Pendant ces dix jours, le centre-ville accueille chaque année plus de 100.000 visiteurs. Masqués et déguisés, ces derniers créent une atmosphère festive très particulière. “Nous misons beaucoup sur la sécurité”, déclare le bourgmestre Christoph D’Haese. “Un événement d’une telle ampleur requiert une excellente gestion de la foule, un plan d’intervention infaillible et une bonne organisation et répartition des forces de police, de jour comme de nuit.”

Le premier défi à relever pour y parvenir consiste à évaluer précisément la quantité et les mouvements des nombreux spectateurs. La ville doit veiller à ce que police et services de secours soient présents au bon moment et au bon endroit. L’année dernière, Alost a initié un projet en collaboration avec Proximus Event Analytics. Joris Verbeken, coordinateur SIG de la ville d’Alost, explique : “Grâce à la géolocalisation des téléphones portables, nous sommes en mesure d’évaluer le nombre de visiteurs à un moment et dans un lieu donnés et de suivre leurs déplacements dans la ville. Tout est bien sûr anonymisé.”

Termonde utilise data analytics pour faire du city marketing.

City marketing Termonde

Intervention ciblée de la police et des services de secours

L’analyse de ces données permet à la ville d’adapter au mieux l’encadrement des festivités.

  1. Idée du nombre total de visiteurs
  2. Aperçu détaillé de l’évolution de l’affluence afin de savoir précisément combien de visiteurs sont présents à tout moment
  3. Distinction entre les visiteurs venus de la région d’Alost et les autres
  4. Durée du séjour des visiteurs

En outre, ces informations concernent la zone des festivités, mais aussi le reste du territoire d’Alost. La ville peut alors choisir d’envoyer plus ou moins de policiers dans une zone — ou dans une plage horaire — déterminée. Ce projet s’inscrit dans le plan de sécurité général de la ville. “Nous avons un poste de commandement pour les services de sécurité et d’urgence”, explique Christoph. “La définition de la densité et du trajet des visiteurs s’insère dans ce cadre plus large.”

Le projet avec Proximus Event Analytics ne constitue toutefois qu’une première étape. “Ce premier rapport nous permet de conduire une analyse après l’événement afin d’adapter l’un ou l’autre paramètre. Une analyse en direct aurait plus d’impact, cela va sans dire. Nous pourrions en effet agir en temps réel.”

quote

Le décompte des visiteurs nous permet d’organiser efficacement les services de secours et de police.

quote

Christoph D’Haese, Maire d’Alost

Multidisciplinarité

“L’analyse en elle-même est très technique”, concède Christoph. “Les chiffres obtenus doivent être traités pour être utilisables et lisibles.” Le bourgmestre est partisan d’une approche plus multidisciplinaire afin que ces données ne servent pas uniquement aux analystes, mais puissent être comprises par toutes les personnes impliquées dans le contrôle et l’organisation de la police et des services de secours.

Alost est une ville très charmante avec 85.000 habitants et donc, après Gand, la plus grande ville de Flandre-Orientale. Située sur les rives de la Dendre, Alost est célèbre pour son carnaval.

Christoph D’Haese est bourgmestre de la ville d’Alost depuis 2013.

En savoir plus sur Proximus Analytics et Big Data ?

Téléchargez le livre blanc

One

Le magazine IT de Proximus qui s’adresse aux CIO et professionnels IT actifs dans les PME. 

Rubriques

 

Contactez-nous

Nos collaborateurs sont prêts à vous aider !