×
×

Fini le blues du lundi

par JohanSoyez inspiré30/04/2018

Fini le blues du lundi
Pour de nombreuses personnes, le lundi matin est loin d’être le meilleur moment de la semaine. Le professeur Elke Van Hoof, psychologue clinique, explique le phénomène du blues du lundi et donne des pistes pour y échapper.

Il se passe rarement une semaine sans que quelqu’un se plaigne du fameux blues du lundi. Aucun chiffre fiable ne corrobore pourtant ce symptôme dont la moitié de la planète semble souffrir. Bref, un terme de marketing plutôt qu’une réalité scientifique ?

Le blues matinal ?

“Le blues du lundi, et plus généralement le blues matinal, est en effet un concept assez flou,” admet Elke Van Hoof. “Il s’agit du sentiment de morosité que nous ressentons au réveil. Pour les psychologues et les coaches de carrière, il serait plutôt le signe que quelque chose ne tourne pas rond au travail.”

Absorbeurs d’énergie, perte de contrôle et recherche de sens

“Des études ont démontré que 40 % des individus ont le blues matinal. Un état d’esprit qui ne peut se prolonger sous peine de devenir cynique,” avertit Elke Van Hoof qui distingue les trois situations les plus fréquentes :

  1. Déséquilibre entre éléments fournisseurs et absorbeurs d’énergie. Où est le plaisir au travail ?
  2. Perte de contrôle. À quoi sert mon travail ?
  3. Recherche de sens. Quelle est la valeur ajoutée de mon travail ?
Le syndrome du lundi

Le lundi semble cristalliser ces sentiments négatifs. “Nous avons tendance à reporter les corvées au lundi et à penser que le week-end est fait pour se ressourcer. On sort, on se couche tard, le rythme de sommeil est perturbé. Résultat : on commence la semaine en n’étant pas reposé.”

Non au blues !

Pour Elke Van Hoof, la concentration fait des miracles contre le blues du lundi.

“Le vendredi, faites le point sur la semaine écoulée et programmez déjà votre première tâche du lundi. Le lundi matin, consacrez une heure aux priorités, à ce que vous jugez important, avant d’ouvrir votre messagerie et de devoir gérer les soucis des autres. Faites-en un rituel : idéal pour conditionner votre corps à passer une agréable semaine.”

Chercher le plaisir

Ça ne marche pas ? Elke Van Hoof conseille de visualiser le travail sous forme de graphique. En abscisse : dans quelle mesure est-ce que j’ai les compétences requises pour exécuter mes tâches ? En ordonnée : dans quelle mesure ai-je envie de faire mon travail ?

La configuration idéale (avoir les compétences et avoir envie) devrait couvrir 75 % du temps. Si ce n’est pas le cas, il faut améliorer les choses.

“Vous sentez que vous n’avez pas les compétences requises ? Suivez une formation. Vous manquez d’enthousiasme ? Organisez votre travail pour le rendre plus attrayant. Demandez-vous ce qui vous fait vraiment plaisir. Pour trouver l’inspiration et travailler avec plus de plaisir si vous êtes indépendant ou si vous avez créé une entreprise unipersonnelle, optez pour un espace de coworking où vous rencontrerez d’autres personnes.”

Bref, faites-vous plaisir !

Retrouvez ici nos trucs et astuces pour une meilleure santé

Elke Van Hoof a plus de 15 ans d’expérience dans l’accompagnement de personnes touchées par le stress et le burn-out. Elle mise sur les talents et les qualités pour renforcer la résilience.

Plus d'informations sur:

  • entrepreneurs
  • Elke Van Hoof
  • Monday Blues

Filtrage de Nouvelles par :

Autres nouvelles

Contact

Nos Bizz Experts se tiennent à votre disposition. Choisissez votre mode de contact.

  • Appelez un Bizz Expert au 0800 33 500Lu – sam : 08 :00 – 22 :00

  • Chattez via notre site avec un Bizz Expert

    Chattez via notre site avec un Bizz Expertindisponible pour le moment

Contact

Besoin d'aide?

Un conseiller se tient à votre disposition