Aller directement au contenu principal
×
×

11 festivals écolo où on fait la fête avec la planète

Publié le 16/08/2019 dans Musique

11 festivals écolo où on fait la fête avec la planète

Si on te disait que les festivals de musique aussi se soucient de leur impact sur l’environnement ? À travers le monde, les organisateurs de certains événements vont même assez loin en posant de véritables gestes écologiques. Puisque combiner festival et environnement ne se limite pas à offrir des gobelets réutilisables, voici 11 écofestivals qui proposent des idées nouvelles pour réduire leur empreinte écologique. Pour faire la fête, oui, mais avec une petite pensée pour la planète en plus.

1. Shambala (Royaume-Uni)

Certains événements mettent vraiment l’environnement en tête d’affiche et on peut dire que c’est tout à fait le cas pour le festival Shambala au Royaume-Uni. Au cours des cinq dernières années, ce festival a réduit son empreinte carbone de 81 %. C’est ce qu’on appelle un changement positif. Drastique, même ! Depuis leur transition écologique, seules des sources renouvelables d’énergie sont utilisées sur le site. Évidemment, les fêtards boivent dans des gobelets réutilisables, limitant ainsi l’utilisation de plastique à usage unique. Mais les organisateurs incitent plutôt les festivaliers à venir équipés de leur propre gourde et de leurs gobelets.

Le festival Shambala, c’est chaque année, fin août. Où ça ? Dans un lieu secret. Bon à savoir, lorsque tu achètes ton billet, tu rajoutes une caution de 10 livres pour encourager le recyclage. Mais quand tu quittes les lieux et que tu prouves que tu as recyclé tous tes déchets, tu récupères ton argent. Donnant-donnant !


2. Lollapalooza (États-Unis)

Malgré son ampleur, le festival le plus cool de Chicago fait des efforts chaque année pour inciter ses visiteurs à tout recycler. Leur devise ? « Rock & Recycle » ! Ça veut tout dire. En plus des innombrables poubelles à travers le site, tu peux remplir ta gourde d’eau à différent point d’hydratation. Ainsi, le festival peut se vanter d’économiser près de 1,5 million de bouteilles en plastique. Ce n’est pas rien.

Si plusieurs écofestivals offrent déjà une boisson gratuite en échange de gobelets vides, le Lollapalooza en rajoute une couche. Lorsque tu recycles tous les déchets que tu as consommés, tu reçois un T-shirt du festival et tu cours la chance de gagner un vélo. Super ! Aux USA, le festival se déroule début août, mais des satellites de cette fête écolo ont aussi émergé un peu partout dans le monde : Berlin, Sao Paulo ou, plus près de nous, à Paris.


3. Splendour in the Grass (Australie)

Mi-juillet près de Brisbane, sur la côte Est australienne, a lieu ce festival de musique alternative et indie. Si tu comptes parmi les chanceux et chanceuses qui se procurent un ticket pour cette fête, tu peux, lors de l’achat, faire un don de quelques dollars. Les organisateurs financent, grâce aux sommes recueillies, différents projets écologiques ou liés au développement durable.

Même si tu ne fais pas de don aux bonnes œuvres écologiques, tu n’es pas épargné(e) par les mesures écoresponsables déployées partout et en tout temps sur les plaines du festival. Tu campes ? Ta responsabilité, c’est de laisser, à ton départ, le camping comme si rien ne s’était passé. Tu dois aussi planter un arbre pendant ton séjour ! Et est-ce que tu risques des sanctions si tu ne participes pas à la plantation des arbres ? La réponse est : attention à l’« écopolice » ! Les agents peuvent te donner une amende lors du festival.


4. Fuji Rock Festival (Japon)

Au cours du dernier week-end de juillet, se tient ce festival qui porte le nom du plus célèbre volcan de l’archipel japonais. Rassure-toi, même les beats les plus puissants et les décibels les plus assourdissants ne provoqueront pas d’éruption. De toute manière, la fête se tient dans une station de ski localisée à quelques centaines de kilomètres du mont Fuji, tu devrais être à l’abri.

Les organisateurs du festival ont lancé un projet de protection de la nature, appelé le Fuji Rock Forest Project. Un exemple d’initiatives écologiques ? Ils utilisent le bois coupé pendant l’entretien de la forêt qui entoure le site pour imprimer les dépliants et les affiches du festival. Autrement, tout ce bois serait perdu, quel gâchis ! Chaque année se ressemblent plus de 300 bénévoles, qui ont pour objectif d’entretenir les sentiers naturels que les visiteurs empruntent lors de la fête. Et les bus sont interdits dans la zone du festival !


5. We Love Green (France)

Avec un nom pareil, on ne peut pas se méprendre sur les intentions écoresponsables de ce festival qui se tient à Paris le premier week-end de juin. Par exemple, ils font du compost à partir des toilettes écologiques et des déchets alimentaires accumulés lors de la fête. Délicieux pour les plantes ! Mais le festival, en plus, fait un pas de plus et s’active à changer l’état d’esprit des visiteurs.

Participer à des ateliers et à des tables de discussion sur le thème de l’environnement, changer tes habitudes et rendre ta vie verte et durable entre deux concerts, ça te dit ? Car bien sûr, la musique demeure en tête d’affiche de ce festival, malgré son côté environnementaliste. C’est un des festivals les plus populaires en France depuis quelques années et on en comprend la raison.

Ça donne envie d’aller faire un tour, non ? Pendant ton séjour à Paris, il y a vraiment de quoi te trémousser les hanches. Avec Epic beats, le data est illimité dans toute l’UE pour les meilleures apps musicales, comme Spotify, Apple Music, etc. Et aussi pour les réseaux sociaux que tu utilises tous les jours, comme Instagram et Facebook !


6. Secret Solstice (Islande)

L’époustouflante capitale de l’Islande, Reykjavik, devient le décor d’un des rares festivals neutre en CO2 dans le monde. Toutes les émissions générées par le festival sont compensées par l’achat d’arbres. Objectif : reverdir l’île de Madagascar, en fait. Et de toute manière, le festival ne consomme pas beaucoup d’énergie.

C’est-à-dire ? Il a lieu chaque année le 21 juin, pendant 72 heures. Cette date, c’est le jour le plus long de l’année. Et quand on dit long, c’est vraiment long. En Islande, à cette date, le soleil brille dans le ciel pendant 21 heures. Ce qui signifie que l’éclairage est à peu près inutile sur le site. Plutôt écolo, non ?

En plus, comme l’Islande est recouverte de terres volcaniques, cette énergie géothermique est utilisée pour produire l’énergie nécessaire à l’événement. Quand la nature et le plaisir de la musique vont de pair, c’est beau.


7. EDP Cool Jazz (Portugal)

À quelques minutes de Lisbonne, les amateurs de jazz, de funk, de soul et de rock se rassemblent pour entendre des artistes du monde entier. Pendant trois semaines ! Les initiales EDP, c’est en référence au producteur d’énergie portugais qui sponsorise la fête. Leur objectif, c’est de donner une image vraiment verte au festival. Et cela va au-delà de « simplement » atteindre la neutralité en CO2.

Atteindre le zéro déchet, voilà le véritable but de ce festival. Même les gobelets sont recyclables. Les surplus de nourriture sont offerts à des familles dans le besoin. Définitivement, tout le monde profite des initiatives de ce festival, c’est donc le cœur léger que tu peux faire la fête.


8. Northside Festival (Danemark)

Depuis la première édition du Northsite Festival, ils se sont engagés en faveur du développement durable. Presque toutes les installations du festival sont construites en bois et, en plus, tu y manges et bois des produits locaux. Et quoi encore ? Pas de places de parking ! L’organisation veut t’obliger à venir festoyer à pied, à vélo ou en transport en commun, logique. Au Northside Festival, en plus, ils sont 100 % bio. Et avec comme but le zéro déchet, on peut dire qu’ils se donnent vraiment en matière d’écologie. Cet événement a lieu début juin près d’Aarhus, une des villes les plus durables au Danemark.


9. Glastonbury (Royaume-Uni)

Le Glastonbury s’est imposé comme un des plus grands festivals de musique dans le monde et en plus, ils pensent à leur impact sur l’environnement. Il a souvent lieu en même temps qu’un autre gros festival que tu connais très bien, Rock Werchter. Avec plus de 175 000 fêtards chaque année, ça fait beaucoup de monde qui apprend de nouveaux gestes verts.

Non seulement le Glastonbury fait la part belle à l’écologie, mais ils développent des collaborations avec des associations comme Oxfam, Greenpeace ou WaterAid, une ONG qui promeut l’accès à l’eau potable, mais aussi à des toilettes convenables pour tous. Et pourquoi dit-on qu’ils se soucient vraiment de l’environnement ? Tous les sept ans, le festival prend une petite pause. De quoi permettre à la nature de se régénérer. Tu en connais beaucoup, des festivals en jachère, toi ?


10. POHODA Festival (Slovaquie)

Le festival POHODA, qui se déroule à proximité de l’aéroport de Trencin, est d’abord le plus grand festival de musique de Slovaquie. Deuxièmement, il est souvent considéré comme le festival le plus écologique en Europe. L’événement est lui aussi organisé en collaboration avec un producteur d’énergie, ce qui leur permet d’utiliser des centrales électriques mobiles qui fonctionnent à énergie solaire.

Le public est, sans surprise, encouragé à laisser la voiture à la maison. Et la société nationale des chemins de fers affrète des trains spéciaux pour amener les festivaliers à bon port. Pour te rendre sur le site, il y a aussi des bus, bien sûr. Et les organisateurs offrent un système de covoiturage !


11. Oya Festival (Norvège)

Ce festival norvégien, lui aussi, a été récompensé à plusieurs reprises pour ses initiatives écologiques. C’est vrai qu’on associe souvent les pays scandinaves à de bonnes habitudes pour la planète ! L’Oya Festival est souvent cité en exemple pour les autres festivals qui souhaitent promouvoir l’écologie.

Dans le centre historique d’Oslo, la capitale, les plus grands noms de la musique défilent chaque année au début du mois d’août. Par moins de 70 % des déchets sont recyclés pour l’édition suivante. Ce festival aussi collabore avec les grandes organisations environnementales norvégiennes pour assurer leur transition écologique.


Si toi aussi, tu es plus chaud(e) que le climat pendant la saison des festivals, affiche ton amour de la planète ! Partage tes meilleures photos sur Instagram sans craindre que ton data ne fonde à vue d’œil. Parce qu’avec Epic beat, ton data est illimité pour les réseaux sociaux les plus populaires. Et tu ramènes les meilleurs sons à la maison grâce au data illimité valide aussi pour les apps musicale comme Spotify et Apple Music.

En plus ? 4 Go pour surfer, 120 minutes d’appels et les SMS illimités. Tu penses que c’est assez ?

Je choisis Epic beats !

Timo

Les derniers gadgets tech n’ont aucun secret pour moi. Réalité augmentée, réalité virtuelle, Internet Of Things… Ça me connaît ! Puis j’aime épicer ma vie avec de la bonne musique Indie (et autres).

Rubriques

Vous avez une question?

Posez-la à l'un de nos conseillers. Faites votre choix: