La fièvre

Quand avons-nous de la fièvre ?

La fièvre est une augmentation anormale de la température corporelle. Ce n’est pas une maladie, mais un mécanisme de défense du corps. Les agents pathogènes qui entrent de notre corps ont alors plus de difficulté à survivre. La température normale de notre corps se situe entre 35,8°C et 37,5°C. À partir de 38 °C, on commence à parler de fièvre. La cause la plus fréquente de fièvre est une infection. Les enfants ont tendance à faire de la température beaucoup plus rapidement que les adultes. Si la fièvre ne passe pas après quelques jours, vous devez consulter un médecin.

Les différents degrés de brûlures

L’évaluation d’une brûlure et de son traitement dépend de plusieurs facteurs :

  • Où se situe la brûlure ?

Si vous êtes brûlés sur des zones sensibles du corps tels que le visage, les mains, les pieds, les organes génitaux ou de grosses articulations comme les coudes, les hanches ou les genoux, consultez un médecin pour un traitement approprié.

  • Quelle est la taille de la brûlure ?

La taille d’une brûlure s’exprime en pourcentage de surface corporel. Par exemple, la paume de la main représente un pour cent. Avec cette méthode, vous pouvez estimer rapidement la taille de la brûlure. Si elle est plus grosse que votre main, consultez un professionnel.

  • Quelle est la profondeur de la brûlure ?

Les brûlures sont divisées en trois catégories selon la profondeur des dommages : les brûlures au premier degré, les brûlures au deuxième degré et les brûlures au troisième degré. La peau est composée de trois couches distinctes : l’épiderme, le derme et le tissu sous-cutané. Une brûlure au premier degré (lésion épidermique) ne touche que l’épiderme, c’est-à-dire la couche supérieure de la peau. Une brûlure au deuxième degré (lésion cutanée partielle) atteint le derme. Une brûlure au troisième degré (lésion cutanée complète) endommage toutes les couches de la peau. Si vous avez des brûlures au deuxième ou troisième degré et que le sens du toucher est affecté, vous devez demander de l’aide en urgence.

Les symptômes d’une brûlure

Les symptômes d’une brûlure varient considérablement en fonction de la gravité de la blessure. Cela peut aller de légères rougeurs et coups de soleil à des blessures bien plus profondes où toutes les couches de la peau sont brûlées.

Les brûlures au premier degré (lésions épidermiques)

Pour une brûlure au premier degré, seule la couche externe de la peau, l’épiderme, est touchée. Le bronzage imprudent en est une cause fréquente. La peau devient alors rouge, légèrement enflée et douce. D’autres symptômes peuvent apparaitre :

  • Une sensation de brûlure, mais vous ressentez toujours le contact d’un objet sur votre peau.
  • Une peau squameuse après quelques jours, dès que la rougeur disparait.
  • Des démangeaisons, qui durent parfois longtemps après la disparition de la rougeur.

Les brûlures au deuxième degré (lésions cutanées partielles)

Lors d’une brûlure au deuxième degré, votre peau est endommagée plus profondément, jusqu’au derme, la deuxième couche de la peau. Ce type de brûlure est souvent causé par une boisson chaude (eau bouillante, café, etc.) qui aurait été renversée sur le corps.

Les causes de ce type de brûlure sont souvent un liquide bouillant reversé sur son corps, comme de l’eau bouillante ou un café bien chaud.

Les symptômes d’une brûlure au deuxième degré :

  • Ampoules
  • Peau brûlante et très douloureuse
  • Peau enflée
  • Peau sèche
  • Peau grise
  • Engourdissements
  • Démangeaisons, même longtemps après la guérison des plaies.

Pour une telle brûlure, il est intéressant de connaitre ces quelques informations :

  • Après une brûlure au deuxième degré, la formation de toutes les ampoules peut durer toute une journée.
  • Les cicatrices permanentes sont rares après un tel degré de brûlure, mais des changements de pigmentation de la peau peuvent être visibles.

Les brûlures au troisième degré (lésions cutanées complètes)

Une brûlure au troisième degré touche toutes les couches de la peau. La cause la plus courante d’une telle brûlure est le contact avec le feu, par exemple, si vos vêtements s’enflamment. Ces blessures peuvent également être causées par des produits chimiques ou corrosifs.

Les symptômes d’une brûlure au troisième degré :

  • Peau gravement brûlée
  • Peau grise, blanche ou brun-noire
  • Peau dure comme le cuir ou le caoutchouc
  • Les sensations dans la peau ont totalement disparu. Vous ressentez moins la douleur, car des nerfs sont endommagés

Vu que la peau est complètement brûlée avec une telle blessure, elle doit se reconstruire depuis les bords de la plaie. Cela peut prendre très longtemps, selon la taille de la plaie.

Que faire en cas de brûlure ?

Comme toujours, il vaut mieux prévenir que guérir. Alors, investissez dans un détecteur de fumée et un extincteur pour éviter d’être touché par le feu.

Premiers soins pour les brûlures

Les premières secondes et minutes après une brûlure sont très importantes. Voici ce que vous devez faire :

  1. Stopper la cause de la brûlure

    Assurez-vous d’éloigner la victime de la source de chaleur qui a causé la brûlure pour éviter qu’elle ne s’aggrave.

    • Si la personne brûle, éteignez le feu ou laissez la victime se rouler au sol pour éteindre les flammes. Si possible, retirez avec des ciseaux les vêtements brûlés ou carbonisés. Laissez tout vêtement brûlé qui adhère à la peau sur la victime. Les enlever seul pourrait endommager encore plus les tissus cutanés sous-jacents.
    • Si l’électricité est la cause de la brûlure, coupez le courant avant d’aider la personne blessée.
  2. Refroidissez la brûlure

    Le refroidissement doit être effectué en une minute, mais le plus tôt est le mieux.

    • Vous pouvez refroidir la brûlure en laissant couler de l’eau tiède sur la plaie ou en immergeant la partie endommagée dans de l’eau tiède. Faites cela pendant 15 à 20 minutes.
    • Pour les brûlures sévères, surveillez la température corporelle afin qu’elle ne diminue pas trop.
    • N’utilisez jamais de neige, de glace ou d’eau glacée pour refroidir une brûlure, car vous ferez plus de mal que de bien. Les vaisseaux sanguins de la peau vont trop se contracter ce qui peut augmenter les dommages. Si les dommages sont importants, la température corporelle pourrait également trop baisser et la santé de la victime s’aggraverait, en particulier chez les jeunes enfants.
  3. Soulagez la douleur

    La douleur est déjà en partie soulagée lorsque vous refroidissez la blessure, mais parfois des analgésiques sont également nécessaires. Vous pouvez par exemple utiliser des médicaments à base de paracétamol ou d’ibuprofène.

  4. Couvrez la brûlure pour la protéger, surtout si vous devez vous rendre à l’hôpital
    • Enveloppez la brûlure avec des serviettes ou des taies d’oreiller sèches et propres.
    • Évitez les pansements humides pour les blessures graves ou majeures, car ils peuvent faire chuter la température corporelle rapidement pendant le voyage jusqu’à l’hôpital.
  5. Nettoyer la brûlure

    Si les dommages sont suffisamment superficiels pour vous soigner vous-même, vous pouvez nettoyer la plaie avec un savon doux et de l’eau courante pour éviter l’infection.

    • Les petites ampoules qui ne se sont pas déchirées ne doivent pas être ouvertes. Vous pouvez enlever la peau lâche des cloques fissurées. Si vous n’avez pas de matériel propre et adapté pour cela, il est préférable de demander à un médecin.
    • Si les dommages ont été causés par des produits chimiques, il est particulièrement important de rincer la peau pendant une longue période afin que tous les produits chimiques soient évacués. Veillez également à ne pas répandre les produits chimiques sur la peau encore intacte.
  6. Mettez un bandage

    Les petites brûlures peuvent être recouvertes d’une pommade ou d’une crème huileuse et ensuite d’une compresse sèche non adhésive et d’un bandage. Les brûlures graves nécessitent un traitement par des professionnels de la santé. Ils choisiront le pansement le plus approprié, légèrement humide et qui ne colle pas à la peau.

Le suivi d’une brûlure

Soulager les douleurs

  • Un baume ou un gel rafraichissant peut soulager la douleur d’une brûlure légère où la peau autour de la blessure est rouge. Mais vous ne devez pas en utiliser sur les ampoules ouvertes ou les plaies ouvertes.
  • Une pommade à la cortisone peut soulager les démangeaisons. Cependant, vous ne devez pas l’utiliser sur des plaies ou cloques ouvertes.
  • La pommade à la lidocaïne peut agir comme un anesthésique local pour engourdir les démangeaisons et la sensation de brûlure.
  • Une crème grasse pour la peau aide à soulager les démangeaisons et le resserrement de la peau après la disparition de la rougeur ou la cicatrisation de la plaie. Il est important de ne pas frotter la peau tant qu’elle est toujours rouge.
  • Les antihistaminiques sont des médicaments contre les allergies qui peuvent soulager les démangeaisons. Ils sont disponibles en vente libre sous forme de comprimés en pharmacie.
  • Les analgésiques contenant du paracétamol peuvent soulager la douleur.

Traiter les plaies humides ou purulentes

  • Les brûlures au deuxième degré peuvent souvent être très humides pendant les premiers jours. Si vous avez du mal à retirer l’ancien pansement, faites-le tremper dans une grande quantité d’eau pour qu’il se détache de la peau.
  • Lavez la plaie avec un savon doux et de l’eau.
  • Appliquez un nouveau pansement et gardez la plaie propre. Vous pouvez utiliser une compresse spéciale pour les plaies humides qui hydrate la plaie et qui ne colle pas. Si vous n’avez pas ce type de compresse, vous pouvez poser un peu de vaseline ou de pommade sur la couche inférieure du pansement.
  • Une fois, la plaie sèche, utilisez un pansement protecteur et appliquez une crème grasse trois fois par jour.

Comment soigner les cloques ?

  • Protégez la peau endommagée du soleil jusqu’à ce qu’elle soit complètement guérie.
  • Ne pas percer les cloques, car elles protègent la peau juste en dessous.
  • Protégez les cloques qui n’ont pas éclaté avec des compresses de gaze ou du coton.
  • Retirez les lambeaux de peau qui se détachent des cloques fissurées pour réduire le risque d’infection.

Comment soigner la brûlure ?

Les brûlures sont traitées en fonction de leur gravité :

  • Les brûlures du premier degré (plaie épidermique) guérissent d’elles-mêmes en deux à trois jours et ne nécessitent aucun traitement particulier. Lubrifiez la peau avec une crème hydratante et recouvrez la blessure d’une compresse sèche ou d’un pansement.
  • Les brûlures du deuxième degré (lésions cutanées partielles) peuvent être divisées en deux groupes : les blessures superficielles et profondes.
    • Les lésions cutanées superficielles guérissent en deux semaines et ne laissent généralement aucune cicatrice. Ces brûlures peuvent être traitées à domicile. Nettoyez la plaie et protégez-les avec des compresses. Pour les plaies humides, il faut changer le pansement régulièrement.
    • Les lésions cutanées profondes prennent plus de deux semaines à guérir et peuvent laisser des cicatrices. Il est préférable de demander de l’aide à un médecin. Les lésions cutanées larges et profondes peuvent même avoir besoin d’une intervention chirurgicale.
      • Les brûlures du troisième degré (lésions cutanées complètes) nécessitent généralement l’intervention d’un chirurgien. Une greffe de peau peut également être nécessaire. Après une telle greffe, les blessures sont traitées avec un bandage de compression pour améliorer la cicatrisation et réduire le risque que les cicatrices deviennent épaisses et rouges.

      Les brûlures majeures sont traitées à l’hôpital :

      • Le médecin nettoie la brûlure à l’hôpital. Parfois, le patient doit être mis sous anesthésie.
      • Le personnel infirmier utilise des pansements spéciaux pour protéger la plaie et réparer les dommages.
      • Si nécessaire, le patient recevra un vaccin contre le tétanos.
      • Dans certains cas, une intervention chirurgicale et des greffes de peau seront nécessaires.
      • Des analgésiques sont administrés pour soulager la douleur.

      Quand dois-je demander de l’aide ?

      Consultez un médecin si l’une de ces situations se produit :

      • La douleur diminue, puis augmente à nouveau.
      • Vous souffrez beaucoup pendant plusieurs jours.
      • Vous avez de la fièvre.
      • La plaie sent mauvais.
      • La peau saine autour de la blessure devient chaude et rouge.
      • La plaie n’est toujours pas guérie après environ deux semaines.

      Ces situations sont un signe que la brûlure s’est infectée.

      Faites appel à une aide médicale d’urgence en appelant le 112 dans ces situations :

      • La victime est un enfant.
      • La victime a inhalé de la fumée ou vous voyez de la suie autour du nez et de la bouche.
      • La brûlure touche le visage, les mains, les pieds ou les grosses articulations comme les épaules, les coudes, les hanches ou les genoux.
      • La peau est toute blanche ou brun-noire ou la victime ne ressent plus rien au niveau de la brûlure.
      • Des cloques se sont formées et la brûlure est plus grosse que la main de la victime.
      • L’électricité ou des produits chimiques sont la cause de la brûlure.

      Il est également conseillé d’appeler un professionnel dans ces situations :

      • En cas de doute sur la protection contre le tétanos de la victime. Les risques de tétanos augmentent avec les brûlures.
      • Si vous ressentez de l’anxiété, des problèmes de sommeil ou du stress après votre accident.

      Comment doktr peut-il m’aider ?

      Nos médecins peuvent vous aider à évaluer la gravité de votre brûlure et vous conseiller. Si nécessaire, ils vous orienteront vers les soins médicaux appropriés.