×
×

Dossier

Filtrage de Nouvelles par :

Sommes-nous tous prêts pour l’Internet of Things ?

Dossierpar One magazine19/03/2015

Les capteurs et les réseaux destinés à connecter n’importe quel appareil à internet sont aujourd’hui disponibles et abordables. Pourtant, l’Internet of Things n’échappe pas à la règle dont est tributaire le succès de toute nouvelle technologie : une valeur ajoutée est indispensable.

L’expression ‘Internet of Things’ ou IoT recouvre désormais de nombreux aspects. Dit simplement, l’IoT englobe un large éventail de nouvelles possibilités qui voient le jour lorsque nous équipons les appareils, machines et autres objets de capteurs et les connectons à internet. Selon les prévisions, on comptera en 2020 entre 30 et 50 milliards de ces appareils. Pour la Belgique, il devrait s’agir de 80 millions d’objets reliés à internet, soit une moyenne de 7 à 8 par personne. L’intérêt de l’IoT ne réside pas tant dans le fait de connecter des objets, mais dans l’utilisation des données qu’ils transmettent et qui servent à développer de toutes nouvelles applications. L’IoT peut améliorer la facilité d’utilisation, le confort et la sécurité.

Les composants sont là
“Nous pouvons imaginer toutes sortes d’applications”, explique Eefje Vanhullebusch, responsable IoT & Advanced Services chez Proximus. “Un capteur placé sur la porte des toilettes d’un immeuble de bureaux en calcule la fréquence d’utilisation. Le propriétaire est ainsi en mesure de l’entretenir plus efficacement. Imaginez un capteur qui indique quand une benne à ordures est pleine. Vous évitez ainsi que le service d’enlèvement ne se déplace inutilement.” Et il ne s’agit là que de deux exemples d’applications parfaitement réalisables aujourd’hui. La connectivité existe (notamment via le wi-fi et la 4G), tout comme les capteurs (dont les batteries ont une longue durée de vie) et les plateformes pour les logiciels.

La Belgique à l’avant-garde
Les premières applications sont aujourd’hui sur le marché, notamment pour le réglage à distance du chauffage et de l’éclairage. Demain, ces applications seront toujours plus nombreuses et plus intelligentes. “Elles nous aideront à mieux gérer notre mobilité, par exemple”, affirme Katia Deboel, Lead Manager M2M Products & Solutions Marketing chez Proximus. “Un capteur mesure le nombre de voitures qui passent près d’un feu de circulation et transmet les données à une application qui règle les feux selon le trafic.” En général, la Belgique est assez innovante dans le domaine de l’IoT. “La réglementation joue parfois un rôle important dans l’adoption rapide de nouvelles applications”, ajoute Katia Deboel. “Dans le secteur de la construction, l’enregistrement obligatoire des collaborateurs sur le chantier facilite le calcul de l’indemnité de mobilité et de déplacement.”

Le processus de réflexion commence maintenant
En pratique, l’IoT précède bien souvent la législation. On peut donc s’attendre à ce que de nouvelles règles accélèrent l’émergence des applications. “Cela semble parfois futuriste, mais l’avènement de l’IoT est imminent”, explique Eefje Vanhullebusch. “Aussi les entreprises doivent-elles réfléchir dès à présent à ce que l’IoT peut leur offrir.” Cet exercice, la concurrence s’y livre également. C’est pourquoi Proximus souhaite épauler ses clients pour tout ce qui touche à l’IoT, sans se limiter à la connectivité. Son but est d’accélérer leur transformation en mettant à leur disposition les bonnes bases et les bons partenaires.

Écosystème
“Nous créons, en collaboration avec différents partenaires, un véritable écosystème”, poursuit Katia Deboel. “Il nous permet d’analyser l’idée du client, d’identifier ses besoins, de faire appel à nos partenaires et de trouver ensemble la bonne solution.” Dans ce cadre, la valeur ajoutée pour l’utilisateur final – et pour le fournisseur du service – est toujours prépondérante. “En matière d’IoT, un projet n’est utile que s’il est le fruit d’une réflexion approfondie”, conclut Eefje Vanhullebusch. Il ne suffit pas de mettre quelques capteurs ici et là. “Comme dans n’importe quel domaine, la réussite du projet dépend de la qualité de la préparation.”

Eefje Vanhullebusch (à droite) est chef du département Internet of Things & Advanced Services chez Proximus et gère une équipe de 35 collaborateurs. Katia Deboel est Lead Manager pour M2M Products & Solutions Marketing chez Proximus. Elle dirige une équipe de Product & Solution Managers qui contribue au développement de l’écosystème IoT de Proximus.

One

One

Le magazine IT de Proximus qui s’adresse aux CIO et professionnels IT actifs dans les PME. 

Le magazine IT de Proximus qui s’adresse aux CIO et professionnels IT actifs dans les PME. 


Partagez votre avis sur cette nouvelle

Vous souhaitez partager votre avis ou commenter cette nouvelle?

Pour commenter veuillez vous loguer sur facebook.