×
×

Proximus

Filtrage de Nouvelles par :

VASCO sécurise les applis mobiles

Proximuspar Proximus team29/11/2016

123456. Azerty. Admin. Autant de mots de passe que même le plus inexpérimenté des hackers n'aura aucun mal à trouver. Mais les bons mots de passe et phrases de sécurité n'offrent pas non plus une protection suffisante. Nous utilisons en effet trop souvent les mêmes codes pour de trop nombreuses applications. VASCO résout désormais ce problème grâce à la validation en deux étapes.


Le cloud et la technologie mobile créent une réaction en chaîne. “Pensez à Facebook, Twitter, etc.”, lance Kurt Berghs, Area Sales Manager chez VASCO. “Nous nous sommes familiarisés en peu de temps avec les applis dans le cloud. Le problème, c'est que nous ne voulons pas retenir un mot de passe différent pour chaque application.” Une habitude qui devient d'autant plus gênante lorsque nous nous servons du même mot de passe basique utilisé pour des comptes privés pour accéder à des applications professionnelles dans le cloud. 

Réaction en chaîne

VASCO a conçu un système de protection efficace basé sur la validation en deux étapes, qui oblige l'utilisateur à introduire deux éléments d'authentification. “Avant, il vous fallait un digipass”, explique Kurt Berghs, “par exemple pour lire votre e-ID ou votre carte de banque, que vous combiniez avec un code.” Aujourd'hui, tout se fait de plus en plus via des appareils mobiles. Tout le monde ne se balade cependant pas toujours avec un digipass en poche. “Nous proposons désormais aussi un système de validation en deux étapes sous la forme d'une appli. Les utilisateurs ne doivent donc plus introduire de codes. Il leur suffit de scanner un code QR.” Il s'agit donc d'une nouvelle approche qui permet aux entreprises d'aborder différemment la question de la sécurisation de leurs propres applications mobiles. “Il n’est plus question de chercher à protéger l'appareil, mais bien l'application en elle-même.”

Appareil contaminé, appli sécurisée

Depuis que les collaborateurs d'une entreprise amènent leurs propres appareils mobiles sur leur lieu de travail, il est presque impossible – du point de vue de l'employeur – de les obliger à protéger correctement ces appareils.  “Vous ne pouvez pas forcer vos collaborateurs à se connecter sur Facebook à l'aide d'un système de validation en deux étapes”, concède Kurt Berghs. “Vous pouvez en revanche les obliger à le faire pour accéder aux applications de l'entreprise.” En intégrant de nouvelles méthodes de sécurisation dans l'application – comme la technologie DIGIPASS et le système Runtime Application Self-Protection (RASP) –, l'utilisation de l'appli sur un smartphone piraté ne présente plus aucun danger. “Cette brèche ne permet plus au hacker de pénétrer dans le réseau du fournisseur de l'application. À l'heure actuelle, une app de ce type est probablement plus sûre que le PC moyen.”

Formation

Bon nombre de grandes entreprises ont aujourd'hui l'habitude d'utiliser un système de  validation en deux étapes. Un partenaire comme Proximus se rend chez ses clients pour intégrer la technologie de VASCO dans leurs solutions et organise entre autres des formations à ce sujet. “L'utilisateur connaît le principe de la validation en deux étapes, car il s'en sert pour effectuer ses opérations bancaires en ligne”, ajoute Kurt Berghs. “À présent, il est important que les autres secteurs s'embarquent rapidement sur cette voie. Dans le cadre de la nouvelle réglementation en matière de protection des données et de la vie privée – pensez au RGPD –, des mesures basées sur la validation en deux étapes seront à court terme indispensables.”

Proximus team

Proximus team

Proximus vous tient au courant des dernières nouvelles et tendances pour les professionnels de l'ICT
 

Proximus vous tient au courant des dernières nouvelles et tendances pour les professionnels de l'ICT
 


Partagez votre avis sur cette nouvelle

Vous souhaitez partager votre avis ou commenter cette nouvelle?

Pour commenter veuillez vous loguer sur facebook.