×
×

Inspirer

Filtrage de Nouvelles par :

Autour de la table avec Pascal Cools et Denis Steisel

Inspirerpar Perspective21/10/2016

Autour de la table avec Pascal Cools et Denis Steisel

Comments

Les temps changent : l’innovation n’est plus seulement réservée aux grandes entreprises. Les PME peuvent également en faire l’expérience. Comme l’expliquent les experts-entrepreneurs Denis Steisel et Pascal Cools, les PME ne doivent pas chercher très loin pour innover.

D’après Denis Steisel, président du Réseau Entreprende Bruxelles, l’innovation est devenue vitale. “Souvent, les PME ne le comprennent pas encore tout à fait, mais l’ère numérique bouleverse autant le monde des entreprises que l’a fait la Révolution industrielle. Musique, presse, transport, édition, billetterie : tous ces secteurs sont sens dessus dessous. Aujourd’hui, celui qui n’innove pas risque d’être distancé. Nous avons malheureusement beaucoup de retard en Belgique. Savez-vous par exemple que nous importons deux fois plus que nous n’exportons via l’e-commerce ?”

Innovation = créativité + esprit d’entreprise

“Naturellement, ce retard de l’e-commerce était étroitement lié à la législation”, déclare Pascal Cools, CEO de Flanders DC. “Le cadre légal est aujourd’hui actualisé, et nous sommes dans un mouvement de rattrapage.”

“Si vous me demandez ce qu’est l’innovation, je vous réponds 'créativité plus esprit d’entreprise'. De toute évidence, cette créativité ne manque pas en Belgique. Il suffit de voir tous les prix reçus au festival de la publicité de Cannes, ou nos succès dans la mode, le cinéma... C’est l’esprit d’entreprise qui fait défaut. Denis vient d’évoquer l’e-commerce. Qui sont les grands acteurs ? Coolblue, Bol.com… Tous néerlandais. Autre exemple, Blendle, qui permet d’acheter un article au lieu du journal complet. Ou encore Booking.com. Ce n’est pas un hasard. Les Néerlandais sont des commerçants. Ils osent faire le pas. Les Belges ne sont pas comme cela. On parle beaucoup des start-ups. Tout le monde veut pouvoir écrire ‘founder of my own company’ dans son CV sur twitter. Mais l’étape suivante – passer d’une jeune entreprise créative à un géant bénéficiaire du type Google – est plus difficile à franchir en Belgique.”

Le grand paradoxe 

“Il n’y a pas assez d’entreprises à croissance rapide en Belgique”, admet Denis. “Les entreprises suédoises recueillent beaucoup plus de capitaux qu’en Belgique, alors que le pays compte moins d’habitants. Pourtant, chez nous, il y a plus qu’assez d’accompagnement, il y a les primes, les subsides…”
“Le grand paradoxe, c’est que nos bailleurs de capital à risque ne prennent pas assez de risques”, complète Pascal. “En Amérique, le venture capitalist (investisseurs engagés pour offrir certaines liquidités pour accélerer la croissance) peut mettre cent mille dollars sur la table, juste pour pouvoir être le premier à lire le business plan. Ici, les start-ups doivent déjà avoir des clients et un chiffre d’affaires pour pouvoir débloquer du capital. Et ceci en échange d’une part de leur entreprise.”

Le seuil de l’innovation

Même les PME bien implantées ont du mal à innover. Pascal le comprend très bien. “Pour une PME, la vie quotidienne est déjà très difficile. Il faut travailler dur pour faire rentrer l’argent. Et innover demande du temps et de l’argent. Ce n’est donc pas facile à faire dans une PME de quinze personnes. L’entrepreneur sait que c’est nécessaire, mais ce n’est pas une priorité. Voilà le modèle dont nous devons nous défaire.”

Denis : “Les PME jouent défensif plutôt qu’offensif, surtout quand elles sont sous pression. Résultat : elles se font de plus en plus souvent dépasser par les start-ups. Celles-ci abordent en effet le marché d’une tout autre manière. La PME qui veut innover doit agir sur trois fronts. 

  1. Le modèle d’entreprise : le monde a totalement changé sous l’effet de la numérisation. Comment adapter mon business model à cette évolution ?
  2. Acquérir de nouvelles compétences. Vous seriez étonné de savoir combien de PME n’ont ni webmaster ni community manager pour renforcer leur présence sur les réseaux sociaux.
  3. Besoin de nouveaux outils : data management, CRM, site web mobile, ce genre de choses.”
Tout le monde peut innover

La bonne nouvelle, c’est que tout le monde peut innover. D’après Denis, il s’agit avant tout d’un changement de mentalité : “La culture de l’entreprise doit changer. Les PME ont besoin d’une culture plus participative, de type bottom-up plutôt que top-down. La personne la plus proche du client ou de la fonction exécutive est d’après moi la mieux placée pour innover.”
Pascal : “L’innovation ne sort pas seulement des labos de R&D. Dans son livre ‘Customer Innovation’, Marion Debruyne, la doyenne de Vlerick, écrit que le plus grand département R&D, c’est votre clientèle. Les clients apportent des idées, font connaître leurs besoins. Les PME doivent en tirer parti.”

Tous ensemble

Pascal Cools : “Dans les PME plus qu’ailleurs, le dirigeant croit trop souvent qu’il doit tout faire tout seul. Je suis un fervent partisan des portes ouvertes. Parlez avec vos collègues, demandez de l’aide ailleurs, par exemple auprès de Flanders DC ou de Netwerk Ondernemen. Et surtout, commencez à l’intérieur. Votre magasinier et votre secrétaire ont certainement des idées intéressantes. Flanders DC offre d’ailleurs aux entrepreneurs un outil très efficace pour organiser le brainstorming : le 'gps brainstorm kit'. Cette méthode structurée gère le brainstorming dans un groupe de 12 à 15 personnes. En une demi-journée, vous obtenez 120 idées et trois produits élaborés, directement exploitables.”

Innovation : le conseil ultime

Pour Denis, l’innovation commence par l’écoute. ”Listen, listen, listen. Écoutez vos collaborateurs, écoutez vos clients, écoutez le marché, écoutez Internet. Cherchez sur Google. Il y a une montagne d’information à votre disposition. Listen, and then act.”
Pascal : ”C’est tout à fait vrai. Ce que dit Denis semble tellement évident. Rendez-vous sur Google. Peu d’entreprises le font. C’est incroyable. Nous sommes souvent invités à donner des présentations. Ce sont des présentations standard auxquelles nous ajoutons des exemples issus du secteur. Où trouvons-nous ces exemples ? Sur Google. Et quand nous les évoquons dans les présentations, le public reste bouche bée. Mais comment peut-il être à ce point surpris ? C’est le même secteur. Il ne nous a pas fallu deux heures sur Google pour trouver. Ce n’est pas de l’astrophysique. C’est juste Google. (rit) Bref, sortez et écoutez. Voilà le mot d’ordre.”

Denis Steisel

Denis Steisel a débuté comme entrepreneur dans la communication. Aujourd’hui, il travaille dans le milieu des start-ups en tant que Président du Réseau Entreprendre Bruxelles et managing partner de l’agence de conseil Eezee-IT.

Pascal Cools

Pascal Cools a commencé comme consultant avant d’entrer chez Flanders DC. Il a été responsable des premiers outils d’innovation et du Creativity World Forum. En 2007, il était nommé CEO de Flanders DC et du Flanders Fashion Institute.

Que peut vous apporter le Réseau Entreprendre Bruxelles ? 

Le réseau Entreprendre Bruxelles est une asbl créée par et pour les entrepreneurs. Dans ce réseau, des chefs d’entreprise bénévoles prennent le temps d’accompagner les entrepreneurs débutants pour les aider à créer ou à reprendre une entité avec un vrai potentiel de développement. 
reseauentreprendrebruxelles.be

Que peut vous apporter Flanders DC ? 

L’asbl Flanders DC encourage en Flandre un entrepreneuriat plus fort et plus axé sur l’avenir. Elle soutient des entreprises créatives en leur proposant des idées, des conseils et des outils en matière de publicité et de compétences commerciales et entrepreneuriales. Elle aide en outre les acteurs d’autres domaines à nouer des partenariats d’innovation avec le secteur créatif et organise régulièrement des événements de networking.
flandersdc.be

Conseils de lecture

 iDNA
Harry van der Schans
iDNA, l’ouvrage de l’expert en créativité Harry van der Schans (en néerlandais), propose des conseils pratiques, des récits intéressants, des techniques et des outils créatifs pour stimuler dans votre entreprise la créativité et l’innovation. Vous découvrirez notamment le modèle ICE (Innovation, Creativity & Entrepreneurship), un plan créatif en six étapes pour concrétiser une idée commerciale ou résoudre un problème. 

Freedom, Inc.
Isaac Getz et Brian M. Carney

Dans un livre très accessible, ‘Freedom, Inc.’, Getz nous emmène dans les coulisses des entreprises où la liberté est devenue la méthode de management. On y écoute les employés plutôt que de leur dire ce qu’ils doivent faire. Le risque et l’initiative individuelle sont encouragés. En développant au maximum leur potentiel humain, ces entreprises parviennent à dégager une rentabilité spectaculaire.

Plus d’infos?

Découvrez comment obtenir Le Dossier d’Innovation.
www.proximus.be/testdinnovation

Perspective

Perspective

Un magazine et un blog en ligne où les directeurs d’entreprises comme vous découvriront comment porter un regard inédit sur leur société.

Feuilletez, lisez, le dernier magazine !

Un magazine et un blog en ligne où les directeurs d’entreprises comme vous découvriront comment porter un regard inédit sur leur société.

Feuilletez, lisez, le dernier magazine !


Partagez votre avis sur cette nouvelle

Vous souhaitez partager votre avis ou commenter cette nouvelle?

Pour commenter veuillez vous loguer sur facebook.