×
×

Conversation

Filtrage de Nouvelles par :

De l’initiative et de nombreux défis

Conversationpar One magazine17/06/2015

Il règne dans le département IT du gestionnaire de réseau haute tension Elia une ambiance électrique. Rien d’étonnant vu les 400 applications interconnectées à gérer et le risque de black-out qui planait sur le pays. Le CIO, Pierre Loverius, peut heureusement compter sur une équipe compétente.

En tant que gestionnaire du réseau belge haute tension, Elia transporte l’électricité des producteurs aux distributeurs via 800 stations. La société doit en outre assurer un équilibre constant entre la production et la consommation, une mission que l’offre croissante d’énergies renouvelables et une production de plus en plus décentralisée sont loin de faciliter. Si le citoyen ne savait jusqu’à présent rien de l’existence de ces exercices d’équilibre, les plans de délestage mis sur pied l’hiver dernier les ont pourtant rendus bien réels.

Des connaissances en interne
Le département IT joue ici un rôle décisif. À sa tête, on retrouve Pierre Loverius, un homme pour qui l’informatique n’a plus aucun secret. Ce dernier est entré en contact avec Electrabel Transport en 2001, lors d’une mission de consultance. Actif depuis lors au sein de l’entreprise, que l’on connaît aujourd’hui sous le nom d’Elia, il accède en 2007 au poste de CIO. Pierre Loverius : “Le contenu de ma fonction a beaucoup changé au fil des ans. Dans un premier temps, il a fallu devenir maître de notre IT. Une grande partie des ressources était externalisée. Nous n’étions donc pas assez autonomes. Une fois les bonnes personnes engagées, nous avons atteint notre objectif. Nous connaissons une situation semblable depuis la reprise du réseau haute tension allemand de 50Hertz Transmission en 2010 : eux aussi dépendent trop d’intervenants externes. Nous voulons donc à nouveau réunir les connaissances en interne.”

Synergie
Au cours des derniers mois, un département IT belgo-allemand a été créé. “Cela a déjà généré beaucoup de synergies, notamment grâce à une end user device team commune et une server team. Pour le moment, je dirige le département IT des deux pays, mais bientôt, je ne gérerai plus que cette cellule centrale. Ce qui peut se faire localement aura lieu localement.” La stratégie IT d’Elia repose sur les connaissances internes. “Nous employons en Belgique une soixantaine d’informaticiens et comptons environ 140 body shoppers réguliers. Nos internes font appel à eux lorsque la masse de travail est importante. Sinon, nous devons externaliser. Nous ne voulons dépendre de personne.”

Liberté et défis
Engager les bonnes personnes est une chose. Les fidéliser en est une autre. “Je délègue beaucoup une fois que je fais confiance. J’organise des entretiens de suivi hebdomadaires avec les nouveaux. Je ne les laisse travailler seuls que si je sens que tout va bien. Ils ne doivent pas seulement être bons techniquement : j’ai aussi besoin de bons managers.” Pierre Loverius cherche avant tout des gens qui ont de l’initiative. “Je ne veux pas de moutons dans mon équipe. Chacun peut remettre en question mes décisions et je n’utilise jamais d’argument d’autorité. Les gens apprécient cette approche. Mes collaborateurs sont libres de leurs choix, mais je les pousse régulièrement à se dépasser.” Cette stratégie a visiblement porté ses fruits. “Nous sommes maîtres de nos activités et avons les connaissances nécessaires en interne. Nombreuses sont les entreprises qui externalisent trop et qui éparpillent leurs connaissances. L’outsourcing fonctionne si votre IT est simple et vos modules indépendants. Depuis 2007, nos coûts IT ont à peine augmenté. Je suis fier qu’Elia soit devenu aussi autonome.”

À propos d’Elia

Né après la libéralisation du marché de l’énergie, Elia a le monopole de la gestion du réseau belge à haute tension (800 stations et 8.000 km de lignes et de câbles souterrains). La société emploie 1.200 travailleurs sur 10 sites administratifs en Belgique. En 2010, Elia acquiert l’entreprise allemande 50Herz Transmission, devenant ainsi l’un des cinq plus grands gestionnaires de réseau de transmission en Europe.

Bachelier en IT et administration des affaires, Pierre Loverius démarre sa carrière dans le secteur bancaire. Après avoir travaillé à New York, il devient informaticien indépendant et se spécialise dans les réseaux et le développement. Il effectue ensuite des missions de consultance. En 2007, après une carrière free-lance de 20 ans, il accède au poste de CIO d’Elia.

One

One

Le magazine IT de Proximus qui s’adresse aux CIO et professionnels IT actifs dans les PME. 

Le magazine IT de Proximus qui s’adresse aux CIO et professionnels IT actifs dans les PME. 


Partagez votre avis sur cette nouvelle

Vous souhaitez partager votre avis ou commenter cette nouvelle?

Pour commenter veuillez vous loguer sur facebook.